Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1613 : reconstruction de l’église de Messei
Par : dozeville
Publié : 30 juillet 2012

1613 : reconstruction de l’église de Messei

En 1619, l’archidiacre du Houlme relate : Nous nous "sommes transportez en l’église paroissialle de Saint Gervais et Saint Prothais de Messey laquelle avons trouvée totalement ruinée" et "nous a esté déclaré que ladite eglise avoit esté bruslée et incendiée durant la guerre cruelle de l’Admiral Chastillon".

Devant Guillaume Bertrand et Guillaume Bourdon

tabellions royaux à Messei le jeudy vingt

septiesme jour de juing de l’an mil six cent traize

furent présentz : Guillaume Bellenger, Josias Binet

Moyse Binet

Abraham Binet

Louys Binet

Guillaume Cloppied

Thomas Cloppied

Georges Loret

Charles Loret

Nicollas Hélix

Jean Rocher

Thomas Durant

Eustache Durant

Françcoys Gauquelin

Jean Gauquelin

Jean Hélix Grand Fontaine

Guillaume Paris

Guillaume Chatisel

Colin Guillande et son fils tous paroissiens de

Messey. Lesquels considérant le long temps

que l’église paroissialle dudit lieu a été

bruslée et desmolie par les guerres de l’an mil

cinq cent soixante sept [1] et qu’il est naicaissaire

de la rédifier. Considérant aussi que la rédifiant

au lieu où elle estoyt hors du bourg, esloignée de

maissons, le mesme péril et inconvénient pouroyt

encor arriver, ont résolu que la dite église sera

rebatie et édifiée dans ledit bourg. Et pour

ce faire ont traité et acordé à haute et

puissante dame Françoyse de Bailleul, dame

et baronne dudit lieu de Messei, du Regnouard,

du Bu, Mieussey, et Chatillon, femme et épouse

de haut et puissant seigneur, messire Gilles

de Souvré, chevalier des deux ordres du roy

conceiller de ses conceilz d’estat et privé,

gouverneur de sa personne, capitaine de deux

cent hommes d’armes, de ses ordonnances

et son lieutenant général au gouvernement de Touraine,

sieur de Souvré, marquis de Courtenvau, Bonnevan,

Vaussey, (Guerese ?), et la Roche Martel [2]. Par lequel

traicté et acord ladite dame leur a promis [bonne]

place dans ledit bourg de Messei et y faire

édifier et bastir une autre église parroissiale

bien commode et couverte ainsy qu’estoyt ladite

antienne église selon sa dicrétion et volonté

par ce qu’elle fera prendre les mathereaux

deladite antienne église pour ce faire. Lesquels

mathereaux et tous autres qui seront nécessaires

seront charriez par les harnois des habitants

dudit lieu au lieu qui sera destiné pour ledit

bastiments et rediffication de ladite église et

fournira ladite dame le boys et autres mathereaux

naicaissaires et la rendre preste et commode

de tous poins. Et pour ce faire les dessusdits

luy ont promins paier la somme de troys

mil livres à quatre termes esgaux, le premier

dans un andu prochain et les troys autres termes

d’an en an. Auquel payment les dessus nommés

se sont obligez un et chacun pour le tout sans

division, renonçant au bénéfice d’icelle et à

tout ordre de droit et discution.

Poursuyvra aussy ladite dame la permission

de Monseigneur l’Evesque de Sees ou son officier

pour la translation de la dite église dudit lieu

en autre. Délaissant toutes foys, le cymetière

au lieu où il estoyt ensemble. La fera dédier

et consacrer ainsy qu’il sera trouvé nacaissaire.

Et pour l’excecution et requeste dessus, pouront

les dessusdits faire assembler dimanche prochain

à l’yssue de la messe parroissialle dudit lieu des

habitans et paroissiens d’icelle pour adviser

entre eux des moyens de fournir et de départir

entre eux ladite somme de troys mil livres.

Pour laquelle levée, ladite dame a promins

faire expédier lettres patentes sur le grand

sceau de sa majesté. Et dont de tout

ce que dessus lesdites parties furent, etc

et y a audit .... obligerent ...... et

biens. En présence de Julien Petin et Thomas

Clopied fils Charles dudit Messey tesmoings [3]

14 signatures et 2 mercs [4] [5]

Notes

[1] Il s’agit bien sûr des guerres de religion

[2] on peut trouver quelques renseignements sur Wikipédia

[3] Six ans plus tard, la nouvelle église n’existe toujours pas. On a réparé et couvert le chanceau (le choeur). Il semble que les paroissiens refusent une nouvelle église à cause du cimetière auquel ils sont attachés

[4] Texte ici cote :AD61 4E98/8 8

[5] On trouvera les images du texte de la visite de l’archidiacre aux AD61 cote 1G186. (On peut me demander les images !)