Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1658 Contrat d’apprentissage de couvreur en ardoise et tuile
Par : dozeville
Publié : 4 juillet 2012

1658 Contrat d’apprentissage de couvreur en ardoise et tuile

Durée du contrat, nourriture, périodes chômées, maladie, désistement sont les divers aspects de ce contrat.

Couvreur sous Louis XIV Le dimenche XIIIIe jour de juillet, l’an mil six cent cinquante

et huit à Escouché après midy

Furent présentz Jean et Nicolas ditz Rognon du mestier

de couvreur en ardoise et en tuille. Lesquels se sont

submis et obligés envers Charles Chalot de la parroisse de

Vaux [1] de luy monstrer et enseigner bien et duement leurdit mestier

en bien les servant et travaillant à couvrir pour le

temps et terme de neuf huit mois qui sont et ont

commencé du premier jour de juillet jusques mois

présent au denier jour dudit mois, les mois de

septembre, octobre, mars, avril, may juin et juillet

suyvant le tout prochainemen venant. Au moien et par

ce que lesditz Rognon se sont obligés vers ledit Charles

Chalot de le bien et deument nourir pendant lesditz

neuf huit mois, par ce que aussy ledit Chalot c’est submis

envers lesditz Rognon leur paier la somme de quarante

cinq livres tournoiz paiable a scavoir V quinze vingt livres

à la Sainct Michel prochaine venant et les vingt

cinq livres au jour de la St Jean Baptiste aussy

prochain venant. Et en c Il a esté accordé entre lesdits

partyes que au cas qu’il arrivast accident de maladie

auxdits qui ne peussent travailler de leurs

mestier ledit Chalot ne les pourra poursuivre d’aucun

interests vers luy. Ains iceluy Chalot ne sera tenu

leur en payer à l’équipollent du temps. Mesme Et par

ces termes et moiens icelles parties sont ainsy demeurées

contens et d’acord. Oultre, il a été accordé par lesdites parties

que cy ledit Chalot voullust quitter lesdits Rognon auparavant

lesdits huit mois acomplis, il sera néanlmoins obligé paier

entièrement icelle somme de quarante cinq livres aux termes

et ainsy que dit est. Aprouvé en gloze : bien et deument, huit,

huit, de luy, et. Huit mots biens rayés aprouvé. En présence

de Me Nicolas Vaudoré, pbre d’Ecouché et Noel Leigner

de Serans [2]

Notes

[1] Vaux le Bardoult

[2] 4E81/54 vue 113