Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Vie quotidienne > l’aide en généalogie
Par : dozeville
Publié : 16 juin 2012

l’aide en généalogie

Bénévole depuis longtemps, parfois, je suis un peu las...

Les faits

Sur un site d’aide (recherches des actes aux AD ou en mairie), parait une demande pour un contrat de mariage au XIXe siècle.

Déjà, le lieu ne convient pas : il n’y avait pas d’étude dans la commune indiquée.

Une recherche au bourg voisin ne donne aucun résultat.

Le bénévole a alors la curiosité de regarder l’acte de mariage et, oh surprise ! , il y lit qu’il n’y a pas eu de contrat de mariage.

Conclusion

Faut-il parler de désinvolture ? de méconnaissance ?

Le demandeur a-t-il lu l’acte ?

S’est-il arrêté au début ?

Ce fait n’est malheureusement pas isolé. On m’a récemment interpellé sur le relevé d’un contrat de mariage que l’on n’avait pas trouvé sur le site des AD "à la page indiquée". [1]

Tout cela est assez désespérant pour le bénévole qui se voit imposer une obligation de résultat [2]. Heureusement, il est des cas contraires où la collaboration est fructueuse et amicale, n’est-ce pas Emilio Imperatori ? [3]

Notes

[1] Je ne sais comment le demandeur pouvait avoir trouvé cette page puisque les registres notariés ne sont pas en ligne. Vraisemblablement, il a regardé la date et cherché une page correspondant à cette page, sans regarder la cote du registre. Mais sait-il ce qu’est une cote ?

[2] Certaines personnes n’arrivent pas à imaginer que le registre concernant telle ou telle époque puisse avoir disparu

[3] voir ma généalogie sur Geneanet