Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1772 : Permission de mendier
Par : dozeville
Publié : 7 juin 2012

1772 : Permission de mendier

Ce texte est un faux, mais il nous enseigne comment on réagissait face aux coups du sort individuels.

La déclaration d’incendie

Nous soussignés prêtre sacriste et principaux habitants de la paroisse de Saint

Martin avons l’honneur de certifier à Monseigneur ......

révérendissime évêque de Sées que par unne incendie arrivée la nuit

du sept au huit mai sur les honzeur à minuit le feu a pris dans les

maisons et batimans apartenans à Jean Duval fermier de notre

paroisse. Lequel a perdu dans ladite incendie tous ses

meubles comme chevaux, vache, moutons, blé, orge, avoine,

...., cofre, harmoire genérallement tout ce qu’il possédoit ...

..... les titres et papiers qui luy étoient d’unne très grande consséquence.

Donc la perte a été estimée et evalluée par quatre des principaux

de cette paroisse et gens de probité à ce connoissens à la somme de huit

cens livres. Ce qui réduit ce pauvre pèrre de famille a la dernière des ....

.... de compasion étant contrains de sortir du lieu de Sées de son

domissile pour implorer le secours des perssonnes charitables à .....

dans son extrême affliction etens un bont et fidelles catholique de bonne

vie et moeur. C’est pourquoy, il suplies très humblement votre grandeur

permettre de quêter ou faire quêter dans votre diocèse pour i trouver

quelque secours à son malheur. Il priera ainsy que nous le seigneur pour

sa prétieuse conservations. Pourquoy nous luy avons délivré le présent

certificat présence des cy après sousignés pour luy valloire et servire [ ]

appartiendras. Donné à Saint Martin an notre manoire presbytéral

le huit mai mil sept cent soixante douze

signé

Jean Durans, Pierre Lorans Trisserte, Jean Bi...., Jean Durns,

Jean Neuville prêtre curé de St Martin

L’autorisation de "quêter"

Nous vicaire général du diocèse de Sées, avons permis au

dénommé en la présente de quêter pendant l’espace de (?)

mois dans l’étendue de notre diocèse et le recommande

aux charités des fidèles. Donné à Sées ce vingt quatre may

mil sept cent soixante douze.

signé De b....

Par mondit Le grand v[icaire]

Le pot aux roses

Faux certificat que

j’ay arresté

signé F Savard [1]  [2]

Notes

[1] AD61 La Fresnaye au Sauvage EDPT29/13 vue 33

[2] On trouve une affaire semblable dans la haute justice de Durcet en 1788 AD61 28BP4/4