Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1768 : infanticide à Ste Opportune
Par : dozeville
Publié : 10 mai 2012

1768 : infanticide à Ste Opportune

Sur un sujet difficile, je donne ici une seule pièce du dossier : l’interrogatoire de la coupable.

On pourra consulter les autres pièces du procès si on le désire.

Sur la peine encourue voir le texte de 1672 sur un infanticide à Argentan.

Interrogatoire fait par nous
Jean François Sauquet Bailly de la haute justice
civille & criminelle de Durcet, présence et assisté de
Jacques Marin Lemarchand notre Greffier ordinaire
en la chambre du Conseil de la ditte haute Justice le
vendredy dix de juin mil sept cent soixante huit sur
les onzes heures et demies du matin.
*

En conséquence de notre ordonnance du jour d’hier étant
au bas du réquisitoire de maitre Jean Baptiste
Morieux avocat en cette haute justice faisant les
fonctions de procureur fiscal pour l’absence de
l’ordinaire aussy du jourdhui de luy signé et de nous
aussy signé et cotté au bas de chaque page contre
Marie Graindorge veuve de Louis Duval de la
paroisse de Sainte Opportune au sujet de l’accouchement
caché par la ditte Graindorge d’un enfant
trouvé mort dans sa maison suivant notre
procès verbal du jourd’hui et du décret de prise
de corps par nous décerné contr’elle par notre
ditte sentence du jourd’hui auquel interogatoire
avons procédé à la requête du dit maitre Morieux
ainsi qu’il suit.

Avons fait sortir des prisons de cette haute justice
et amener devant nous par Loüis Le Peronnel, geôlier,
la ditte Graindorge.

- Laquelle interrogée de son nom,
sur nom, âge, qualité demeure et religion,

- a dit après serment par elle fait de dire vérité se
nommer Marie Graindorge veuve de Loüis Duval
en son vivant artisant âgée de trente cinq ans ou
environ demeurant au vilage du Poirier paroisse de Sainte
Opportune et quelle fait proffession de la religion catholique
apostolique et romaine.

- Interogée s’il n’est pas vray qu’elle a accouché de l’enfant
qui s’est trouvé mort dans sa maison,

- a répondu que véritablement c’est elle qui en a accouché.

- Interogée si elle a accouché sans l’assistance de personne,

- a répondu qu’elle accoucha lundy dernier sur l....
heures après midy sans assistance de personne,
avoit même fermé sa porte.

- Interogée si elle a pris le dit enfant et si
elle même qui l’avoit caché dans
le trou où il a été trouvé,

- a répondu qu’après quelle fut accouchée,
n’ayant vû qun peu de vie a son enfant, elle
l’ondoya avec de l’eau bénite. Après quoy elle
ne luy vit plus de vie et le mît dans le pied de
son lit où il fut jusqu’au lendemain au soir,
qu’elle le mît dans le trou où on l’a trouvé,
lequel trou elle avoit elle même fait, mais qu’elle
n’avoit pas intention de l’y mettre s’il n’étoit pas
mort naturellement et qu’elle ne l’a point péri.

- Interogée si en tout ce que dessus elle n’a été
conseillée ny favorisée de personnes,

- a répondu quelle n’a été conseillée ny favorisée
de personnes.

- Interrogée des œuvres de qui elle étoit grosse,

- a répondu que s’étoit des œuvres du nommé
Jean hubert cy devant cuisinier au Chateau
de Durcet.

- Interrogée sil ne luy a pas donné de mauvais
conseils,

- a repondu qu’il ne luy en a donné aucuns et
qu’il luy prometoit qu’il ne l’abandonneroit
jamais.

- Interogée si elle a point eu commerce avec autre
qu’avec luy,

- a répondu quelle n’a eu aucun commerce avec
autres personnes qu’avec luy.

- A l’instant, luy avons représenté les cinq
morceaux de linge mentionnés dans notre
procès verbal du jour’hui et à elle enjoint
de nous dire si elle ne s’est pas servie des ...
linges dans son accouchement,

- a dit qu’elle les reconnoist et qu’effectivement
elle s’en est servie dans son accouchement.

- Interogée si elle veut prendre droit par les
charges & informations contre elle
raportées,

- a dit qu’elle ne veut prendre droit par les
charges & informations contre elle
raportées.

*

Lecture à elle faite du présent interogatoire
et de ses réponses a dit que ses réponses
contiennent vérité quelle y persiste et quelle
ne veut augmenter, changer, ny diminuer.
De ce interpellée et de signer a déclaré
ne scavoir écrire ny signer du tout enquise
et interpellée suivant l’ordonnance et à
l’instant à été remise aux mains dudit
geolier pour la ramener dans la prison
Fait & arrêté les dits jour et an que dessus
Sauquet Lemarchand  [1]

Finalement, l’accusée s’évadera par un trou percé dans le mur...

Notes

[1] AD61 28BP1/2 vue 25 et suivantes Voir le texte