Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1702 Femme battue à Argentan
Par : dozeville
Publié : 10 juin

1702 Femme battue à Argentan

Ecole française de la seconde partie du XVIIIe siècle : Vieille femme au turban

15 may 1702


Entre Jacqueline Pillou femme de Noël Sommière, boullenger,

en cette ville en précédent luy, veufve de Guillaume Letournel,

aussy en son vivant boullenger, demanderesse en requeste par

elle à nous présentée le 10e mars dernier tendante à ce que par

les causes y contenues mandement luy soit accordé pour

pour appeler à bref jour devant nous ledit Sommière pour voir

dire que veu les mauvais traitements qu’il luy a faits à elle

et à ses deux enfans issus de son premier mariage et qu’il

les a chassés hors de sa maison sans aucunes choses, il

luy soit adjugé une provision du moins de la somme de

200 lt sur ses droits de dot montant 600 lt et son douaire selon

son contrat de mariage et qu’elle soit authorisée d’obtenir

lettres de séparation de corps et biens offrant prouver desdits

mauvais traitements et parolles outrageantes et qu’il la chassée

de sa maison avec ses enfants le unze dudit mois de

mars sans luy avoir laissé aucunes choses comme

aussi qu’il l’a menassée de la faire périr et ses enfants

et abandonnée en sa malladie …


Ledit Sommière a rendu plainte

contre ladite Pillou pour les soustractions et emports de ses

meubles et mesme fait entendre plussieurs tesmoings il luy sera

permis de continuer son information attendant toutte

preuve des mauvais traitements allégués par ladite Pillou qui

sera débouttée…


Le tribunal fait droit sur la plainte et information

dudit Sommière et ayant égard à la requeste de ladite Pillou

à icelle authorisée à obtenir lettres de séparation

de corps1 et bien d’avec ledit Sommière son mary et

luy avons adjugé la somme de soixante livres

par provision2 à avoir et prendre sur ledit Sommière

au payment

desquelles sommes il y sera contraint par touttes voyes

deubs et raisonnables nonobstant opposition, appelation et

autres voyes quelconques3.




*****


Notes :

1Séparation inhabituelle qui montre l’importance de l’affaire

2C’est le montant habituel attribué à cette époque par ce tribunal