Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1702 une famille en difficulté
Par : dozeville
Publié : 23 mai

1702 une famille en difficulté

A la suite de circonstances dramatiques (meurtre) , une famille risque de tomber dans la misère. Comment y pallier ?



Monsieur le bailly d’Allençon ou

Monsieur son lieutenant pour les vicontés

d’Argentan et Exmes



Suplie humblement Margueritte Boussin

femme de Pierre Leroy1


Et vous remontre que ledit Pierre Leroy étant

accusé de l’homicide commis en la personne de

François Leroy son frère, le procès se poursuit

devant vous à la requeste de monsieur le

procureur du roy et qu’après la fuitte dudit

Pierre Leroy, ses créanciers ont fait vendre

générallement tous les meubles quy étoient en

sa maison et mesme fait procéder à l’adjudication

du revenu des immeubles en sorte que la suppliante

et ses enfants au nombre de deux aagés

l’un de cinq ans et l’autre de trois ans sont

dans la dernière misère et pauvreté ne tirant

leur subsistance que des charités de quelques-uns

de leurs parents et [c….. ]2

interest pour prévenir la dernière mendicité

de prendre des lettres de séparation civille

et d’en poursuivre l’enthérinement devant vous

afin qu’elle puise se faire délivrer son

douaire et sa dot ce qu’elle ne peut faire

à cause de l’impuissance dans laquelle elle

se trouve et comme lesdits dot et douaire

sont enthérieurs des credittes pour lesquelles

les créanciers prétendent retenir la jouissance

desdits biens et que mesme il y en a plus

qu’il ne faut pour les remplir les uns

et les autres.

A ces causes, monsieur, il vous plaise

luy accorder une provision comme et la

somme de deux cens livres pour estres

employés à sa subsistance et celle de ses enfants

et aux fins d’obtenir et poursuivre l’entérinement

desdites lettres de séparation civille le tout à exécuter

non obstant opositions, appellations et

...voyes 3 quelconques sans y préjudicier

et vous ferez justice.

Présentée à Argentan la supliante présente

par Guy Callando de la paroisse de Romagny

Ce 22 may 1702


Le merc dudit Callando


Soit communiquée au procureur du Roy

pour luy ouy et ordonné

ce que de raison […] le 22 may 1702

Signé : De Viel


Le procureur du Roy qui a eu communication

de la présente n’empesche qu’il soit acordé

provision de soixante livres à prend à la ditte

Boussin pour elle et ses enfans à prendre

sur le revenu desdits immeubles. Fait ce 22e

may 1702


Signé : Barbot


Faisant droit sur ladite requeste,

nous avons du consentement des gens du Roy accordé

provision à ladite Boussin pour elle et ses enfants de la

somme de soixante livres à avoir et prendre sur le

fermier judiciaire du revenu de Pierre Leroy et de laditte

Boussin, lequel fermier après ledit payement en

demeurera bien et vallablement déchargé de ladite somme

en …...4 et en cas de refus y sera contraint

par touttes voyes deubs et raisonnable nonobstant opposition,

appelation et autres voyes quelconques à la cauption des droits

de ladite Boussin, ce 22e may 1702.


Signé : De Viel5




Notes :

1 Famillle de Milly (50) qui dépend du baillage d’Argentan. Mariés le 6 juin 1694 à Milly.

2 Partie de page détruite par la pourriture

3 Mauvais état de la page

4 2 mots non compris