Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Vie quotidienne > 1732 dans un état plus déplorable que s’il était sorti des mains du (...)
Par : dozeville
Publié : 9 mars

1732 dans un état plus déplorable que s’il était sorti des mains du bourreau

La série B des archives contient les archives judiciaires de l’ancien régime.

On y trouve une multitude d’affaires liées à la vie quotidienne, résumées sous le nom de "Civilisation" par certains juges. Il en est ainsi des plaintes pour injures, calomnies, coups et blessures.

Si j’en rapporte peu ici, il est bon, de temps en temps, d’en transcrire une. Celle que je propose concerne un sergent (auxiliaire de justice) rossé par un de ses "clients".

C’est le sergent lui-même qui rédige cette plainte dans un français relatif (un des témoins déclare qu’il lit difficilement). Si quelques mots et lignes restent peu compréhensibles, le texte a l’avantage de nous faire approcher le parler local de l’époque.

JPEG - 123.5 ko
Rixe paysanne
Adriaen Brouwer (vers 1635)

Monsieur,


Monsieur le baillif civil et criminel de la haulte justice du

Grais, civil et criminel dudit lieu, suplie

humblement Jacques Gilles Berier, sergeant à Couterne stipulié1

et représenté par Louise Milcent son épouse et vous rend

plainte contre Gilles Huet de la paroisse du Grais, vous exposant

que le jour d’hier sur les trois à quattre heures après-midy

il vient chez ledit Huet pour l’avertir de la part du sieur Duchamps

Duguey de luy payer une somme qu’il luy restoit pour une vente de bois

sans luy faire aultre dilligences2, lequel estant entré chez ledit Huet

il fist ausytost sortir sa femme aveq ceux qui estoient pour

lors chez luy, ensuit de quoy se jeta à la porte pour empescher

que le plaintif 3 laquelle il ferma et bara et se jeta audit plaintif

qu’il pris à la gorge et le jeta par terre et luy empescha la

liberté de pouvoir croyer4 à son secours se jeta sur luy

et à coups de sabots dans l’estomacq, sur le vissage, dans

le ventre et dans les castels et le laissa sans sentiment5 dont

étant un peu revenu vit encore ledit Huet qu’il se saisy d’une

pelle à feu dont il luy a porté plusieurs coups par la teste,

par toutes les parties de son corps, ensuite pris son couteau

pour le pouniardé dont il luy donna quantité de coups contre

le corps et dans les bras après quoy et croyant qu’il estoit

insensible et qu’il estoit mort le foullia dans toutes ses poses6

luy pris tous des papiers et tout ce qu’il avoit d’argent,

après avoir pris son escritoire la jeta par terre et [avec]

les pieds l’écrasa sans qu’il se soit trouvé aucune chose [dans]

ses poches que son couteau et son mouchoir et quattre

sols de monnoye et resta dans cet estat paigné7 dans

son sang depuis les pieds jusqu’à la teste par toutes les

plays cycatrise qu’il receu par les maltremant8 dudit

Huet y ayant resté quelque temps et estant revenu à luy, ledit

Huet luy dits qu’il allet le tuer et que9 …… de luy cy…luy fo...

un comme il ne seroit jamais rechargé dudit sieur Duchamps

duguey et plusieurs aultres chose dont il se .. ce qu’ils fist

cy il souetoit et le seigna après quoy ledit Huet recomença ses out[rages]

et mallances et le réduisit dans un estat plus déplorable que

cy il estoit sorty de dessus les mains d’un boureau de sorte [que)

il n’avait aucune figure d’homme et qu’il estant

dans un état à ne pouvoir espérer aucuns retour de vie

ny de santé ce qu’ils a obligé d’avoir recours à vous monseigneur


à ce qu’il vous plaise l’hautoriser de faire

preuve du contenu de la présente tant par tesmoings ce tant

que … d’église cy bessoin est aux fins de faire [produire]

audit Huet les preuves au cas appartenant et pour luy estre [payer]

sur ses médicament et aliment eu égard à refait des

chirurgiens, demandant pour cette effet l’adjonction de monsieur

le procureur fiscal et qu’il vous plaise vous transporter en sa maison

chez le nommé Michel Milcent où il est resté pour recevoir …

sa déclaration prévoyant qu’il ne peut en

revenir et en luy acordant les fins de la présente vous

ferez justice. Présenté ce 16 may 173210






Notes :

1 stipulé

2 Demandes ( comme une convocation au tribunal, une saisie, une prise de corps, etc)

3 de sortir (mots manquants mais présents dans l’exposé des faits par le tribunal -vue 71)

4 crier

5 sans connaissance

6 poches

7 Baigné -voir également la vue 71

8 maltraitement

9 Les quatre lignes suivantes sont peu compréhensibles

10 AD61 6BP5 On trouvera dans les pages contiguës les dépositions des témoins et le constat des chirurgiens.