Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Vie quotidienne > 1640 inventaire de l’Hôtel-Dieu d’Argentan
Par : dozeville
Publié : 5 mai

1640 inventaire de l’Hôtel-Dieu d’Argentan

Ce document permet une première approche de la vie de l’hôpital Saint-Thomas d’Argentan au début du XVIIe siècle. On y trouve notamment le contenu de l’apothicairie. On découvre aussi les travaux auxquels s’adonnent ceux qui y vivent : tissage, dentelle et autres acitvités. L’alimentation n’y apparait que de façon fortuite. Un autre article tentera de remédier à cette lacune.

JPEG - 25.6 ko
Plan de l’hôpital vers 1755
Plan "Bouglier des Fontaines", mairie d’Argentan

Inventaire des meubles et marchandises que Jean Prouverre sieur

de Longprey, administrateur sortant de charge, a laissé dans

ladite Maison Dieu à la Saint Michel mil VIC quarante.


Premièrement dans la demeure de l’administrateur


- huit cordes de bois dont la voiture et façon a esté payée par François

Savey, sieur de Vildieu, successeur dudit Prouverre

- une paire d’armoires où sont les papiers, titres et registres

- un grand viel coffre

- un cable à descendre du sidre avec un joinct, un vieil poulain

de nulle valeur et deux hautiers

- une couchette et un coffret dans l’estable

- dans la laverie, six aiz1, une vieille tablette et un verrier

- un pot d’estain coupé pour cueillir les coustumes2

- un boisseau d’argentan ? une pelle à bled et un van avec saize

boisseaux d’orge, huit de segle et dix de froment.


A Saint Roch

Dix couchettes, une table, une bancelle, un coffre et un

marchepied


Dans la demeure des maistres artisans

des pauvres

- Trois couches, trois paillasses, trois coites, trois landiers

traversiers et trois couvertures

- une table, deux landiers, une palette, deux bancelles, deux

demi mousquetz et deux chaises

- une couchette au pavillon du bout du jardin

- un chartil, deux roues, un essieu de fer et deux colliers


- dans l’ouvroir des garçons, une table, deux bancelles, un

grand rouet à laine, un mestier à sarge, l’ourdissoir et

les bobines, deux lames, un rouet et un roulet

- deux paires de peignes à tirer l’estain3, deux paires d’escardes

- deux potines

- deux mestiers à ruban avec plusieurs broches de fer à faire bonnetz

- un mail, une hache et trois coins de fer

- deux moulins à boutons, quattre mestiers à toille

- une petite table et un coffret

- trois rouetz à bobiner et trouier

- plusieurs lames et rostz à faire toille, deux cours de bobine

avec l’ourdissoir

- un grand coffre où y a six vingt livres de fil et huit vingtz

dix toisons

- un grand coffre où y a quatorze pesetz de fil d’estain, trente livres

de même laine blanche et huit livres de chanvre


- Au dortoir desditz garçons, saize couchettes, saize paillasses,

dix matelaz, quatre coites de plume, quatorze traversiers,

dix oreillers, quinze couvertures, deux vieux landiers de fer,

deux tables, un coffre, deux chaires percées, un benoistier d’estain.


Dans la demeure des filles

- deux coffres, un coffret, un marchepied, un vieil buffet, une

table, deux chaires percées

- saize couchettes fournies chacune de paillasse, coite, traversiers de

plume et couverture avec dix oreillers

- un benoistier d’estain


- dans l’ouvroir des dentelles, une petite table, un coffret, deux

bancelles, deux douzaines de mestiers à dentelle avec les

bloquetz et trois livres et demie de fil de d’espiné(?)

- six aunes de grande dentelle de viron sept livres l’aune,

quatorze de trente sols, trois aunes de vingt solz, douze

aune de dix sols et vingt sept de quatre solz.

- dans la salle des fileuses, trois vieux coffres, une table, deux

bancelles, cinq rouetz à filer estain et un grand rouet à laine


- dans la cuisine, trois grandes marmites, trois petites, deux

couvercles, deux cuilliers de fer, une de cuyvre, un gril,

une fourchette, quatre broches, deux landiers, deux chenetz,

une palette, des pincettes, une cramaillère

- un grand chaudron et deux petits, une grande poisle d’airain,

une petite, un chaudron de fer, deux poisles, un poislon

de fer, un couloir, une paire de bassinoire, une ronde

de cuyvre, deux chandeliers de cuyvre, quatre poislons d’airain,

un coffret, un marchepied, deux buffetzvolantz, une petite

table, deux bancelles.

- quattre platz, quattre demi-platz, vingt deux assiettes, traize

escuelles, vingt cinq escuelles à oreille, deux salières, douze

sauciers à saigner et douze pour faire manger les malades.

- deux potz d’estain, trois pintes de mesure, une de deux tiers

cinq tiers, trois demi tiers, deux chopines, deux salières, douze

tasses.

- quatre vingtz draps de lit de laize et demie de grosse toille,

deux cents chemises, cent coiffes, cent coletz et dix huit

coiffes pour homme

- quatorze napes de cuisine, dix grandes pour les pauvres,

quattre douzaines de serviettes pour quattre douzaines

d’essuymains, deux douzaines de tayes d’oreillers, un drap de

lin, un doublier d’œuvre, une petite nappe, deux petites serviettes

pour communier les malades, cour, courtine, deux rideaux de toille,

deux petites nappes à dentelle pour communier.

- une grande met, deux petites, cinq barils à fleur, cinq pouches

une grande pelle à four, un rabot de fer, deux cuves à lessive,

deux tuyaux, deux eschavoirs4, un grand tripier5, deux landiers

un picail, une houe, une pince de fer.

- un saloir où ne reste qu’une perle de lard, trois fustz de tonneau,

un baril à verdjus, un persoir à vaisseaux et deux poullains.

- quattre potées de beurre pesantz cent livres, un poinçon

de caudelée, un fust de poinson et un baril vuide.

- une petite met avec quatre vingtz livres de suif et dix de chandelles.

- une saunière où ne restent que dix livres de sel.

- six pipes de charbon, huit livres de cire.

- trois mil bourrées et plusieurs vieux habitz à revestir les

pauvres.

- six boisseaux de poix et deux de febvres.

- huit cordes de bois, six centz de fagotz, une chaisne de fer

au puitz avec deux seaux reliéz de fer et une clochette à la porte.

- une fontaine d’estain à laver les mains

- une paire d’armoires de feu Arnoult Billards

- une chapelle à tirer des eaux

- trois tours de lit de toille bure


Autres meubles que lesdites filles servant les pauvres ont aporté

en cette maison

- six litz garniz de couchettes, paillasses, coites, traversiers, oreillers

couvertures blanches et de six housses de sarge grise

- deux bahutz ferréz fermantz à clef, deux petites paires d’armoires,

- une grande table, une petite, un coffret fermant à clef, six

chaires de bois, deux tapis de buffet et un de table de

sarge grise, quatre tableaux, un parement d’oratoire de

fustaine à fleur, deux napes à dentelle, quatre chandeliers

de bois peint, deux crucifix, un réveille matin, deux bréviaires,

une légende et autres livres de dévotion.

- un petit coffret ferré, une casse et un autre coffret, deux

bancelles basses.

- trois douzainnes de drap de brin de laize et demie et six

draps de lin, trois de deux laizes et trois d’une et desmie,

une courtine de lin et deux rideaux, deux douzaines de

serviettes en damas avec le doublier, deux douzaines et desmie

à petite venise avec le doublier de six aunes et la longere

à buffet, six napes de lin, vingt serviettes en barrage, sept

douzaine et demie de serviettes de toillr, trois douzaines

d’essuymains, quinze nappe de brin, soissante saize chemises,

saize devantiaux de toille de lin et brin, six paires de

brassières blanches, deux douzaines et demie de tayes d’oreiller,

douze aune de toille blanche à scavoir six de cordelette, deux

de baptiste et quattre de lin, huit livres de lin, six douzaines

de garniture de petit linge, une douzaine de bonnetz de

fustaine, quatre douzaines de coiffes et autres petitz linges,

trois manteaux fourréz et trois de drap doublez de baguette,

une casse de couverte de cuir fermante à clef, quattre

benoitier de fayence et un d’estain, quattre cuilliers d’argent.

- huit platz à grand bord, un grand plat bassin, huit

escuelles plates, huit à oreille, vingt assiettes à grand bord,

un tiers, une chopine, deux biotz, deux potz de chambre

deux tasses, une petite lampe, trois salières, une éguière,

dix cuillères, un chandelier, le tout d’estain.


Linge d’église gardé par lesdittes filles pour blanchir

- quinze nappes d’autel à dentelle, deux grosses et cinq vieilles

- quattre petites à dentelles pour les crédences, vingt quattre

essuymains et cinq grand à tournoir, huit aubes, huit

emitz et six ceintures usées, deux vieux draps d’ouvrage

pour le Caresme, vingt quattre autres petitz linges pour

couvrir les images, quattre corporaux, six purificatoires,

quattre voletz à couvrir le calice, un surpliz neuf et un vieil


Dans l’apothicairerie, 4 onces et demie de rubarbe, une livre

de casse, une once d’agaric6, deux onces de confection d’alchermes

et d’hyacinte, une livre de sené7, deux livres et demie de réglisse8,

une bouteille de syrop de violes, une de syrop de roses, une de

syrop de chicorée, du catholicon9 double et rheubarbe10, deux potz

de catholicon simple de miel violat, miel rosat, miel commun,

du syrop d’espine-vinette, syrop de mercia11, syrop de gadellia12

et cerises confites, plusieurs bouteilles d’eaux distillées,

l’ungent13 gratia dei, 3 livres de basilicon14, 3 livres de diapalma15,

une livre de mondificatif16, une livre de baume, une bouteille

d’huile rosat17, deux d’huile violat, une d’huile de liz, une d’huile

de camomille, de la racine pareille18, du polipode19, du tamarin20

de l’esquine21, deux livres d’orge mondé22, de l’aniz verd,

du sucre candy23, de la canelle24 et autres menues drogues,

deux mortiers, un grand de fer, un petit de fonte, deux

pilons, des balances et un marc et une syringue.

JPEG - 59.6 ko
L’épine-vinette


Ornementz d’église gardez par le clerc

Un chasuble de petit satin rouge, deux tuniques et une chape,

un chasuble de satin blanc, deux tuniques et trois chapes

deux chasubles noires, quattre tuniques et cinq chapes, un

chasuble verd, deux chappes à fleurs vertes et deux jaunes,

un chasuble violet dentelé d’argent, un chasuble jaune à fleur

et deux tuniques, un chasuble de camelot rouge et un blanc,

conq voiles rouge, blanc, violet, verd et noir. Cinq parements

d’autel des mesmes couleurs, quattre tapitz à lietrains, deux

noirs, deux verdz, un grand parement noir à couvrir le

tableau de l’hotel, une grande longere de drap violet

marqué de rouge, neuf tapitz à couvrir les autels, six

chandeliers de cuyvre

-un calice, une croix et un soleil d’argent

- un calice d’estain, une fontaine, une croix de cuyvre, quattre

burettes d’estain, neuf vieux parementz d’autel

- quattre missels, une majesté, trois livres à chanter, un

rituel pour le prosne, un livre des obits, un vieil encensoir,

une lampe, un benoistier de cuyvre, un cierge bénist

pesant huit livres

- un cercueil à porter les mortz, un sommier au bas de l’église

pour mettre au dortoir des pauvres

- des espousettes

- des fers à faire pain à célébrer la messe, inutile.25

******

Notes :

1 planches

2 Les droits sur les foires notamment la quasimodo

3 Ici la laine et non l’étain

4  rouet

5 trépied

6 Agaric blanc, pousse sur les mélèzes. Effets : purgatif, fait baisser la fièvre, soigne les blessures

7 Purgatif et laxatif

8 Servait notamment avec l’orge et le chiendent à préparer une tisanne "bonne à tout "

9  Pâte de poudre de sené et de rhubarbe que l’on croyait propre à guérir toutes sortes de maladie (catholique = universel, d’où remède universel)

10 purgatif

11 Probablement la mûre

12 Sorte de groseille

13 l’onguent

14 Onguent suppuratif, utilisé contre la peste ( il faut faire sortir les humeurs nocives du corps)

15 Médicament à base de sulfate de fer très utilisé contre la peste

16 De mondifier : terme de médecine pour nettoyer : mondifier un ulcère

17 Effets sur la peau

18 Racine de salsepareille. Effets : excès d’urée, herpès, psoriasis, etc

19 Fougère dont le rhizome est utilisé comme vermifuge et laxatif.

20 Utilisé comme laxatif

21 Plante d’origine chinoise, sudorifique

22 Grain dont on a retiré la première enveloppe mais qui conserve le son – aliment riche qui faciliterai notamment la digestion

23 Utilisé entre autres contre la toux

24 Antiseptique, elle faciliterait la digestion