Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > Fondation du couvent saint Dominique d’Argenten
Par : dozeville
Publié : 3 avril

Le manuscrit de Thomas Prouverre

Fondation du couvent saint Dominique d’Argenten

JPEG - 35.1 ko
Le couvent vers 1755

J’ay encore treuvé en ce mesme escrit la fondation du couvent de saint Dominique que j’ay encore bien voulu incérer comme utille pour quelques pièces qui font mention de nostre église paroissiale dès le temps de cette fondation comme il est remarqué cy devant par le contrat de Radulph Osbéry en latin que j’escriray icy, a esté l’ocasion de cette lecture qui m’a obligé de le mettre en cette endroit quoy qu’il soit bien plus vieil. Voici les termes du manuscrit.

L’ordre du glorieux patriarche saint Dominique institué conforme et advancé sur le commencement du XVIIIe siècle florissoit lors en piété sainteté de vie et en doctrine par toute l’église. La bonne vie de tous ces nourissons et le fruit qu’ils faisoient par toute la chrestienté rendoit une si bonne odeur de foy en tout le monde, que les peuples se croyoient bien heureux de les atirer chez soy. Les habitans d’Argenten désirant participer à cette bénédiction les appelèrent en leur ville avec résolution de leur édifier un monastère pour leur demeure. Un des habitans du lieu nommé Radulphe Osbéry leurs donna une maison avec un jardin, le tout contenant viron une acre de terre. Je raporte icy les lettres de sa donation pour marquer le temps de leur establissement d’autant que c’est comme la pierre fondamentale de leur édifice.

Sciant omnes presentes et fruturi quod ego Radulphus Osbery burgensis de Argentonio dedi et concessi et omnino dimisi in puram elemosinam de assensu et volontaté Aliciæ uxoris meæ ac prentum ac bene factotum nostrorum deo et fratribus predicatoribus : videlicet unum manerium ad suum locum ædificandum, quod ego, et dicta Alicia uxor mea in simul dominus et acquisivimus a fidei jussoribus Joannis dicti Leboeuf, autoritate regis situm apud argentonum inter Guiminum dominii Regis et clausulam ejusdem villæ et grangiam dicti Bovis et cutillum Radulphi Viel tenendum habendum et in puram elemsinam possidendum predictum manerium sicut se extendit in logum et ltum cum omnibus suis pertinentris dictis fratribus et corum successeoribus libere pacifie et quiete absque reclamatione aliqua mei et dictae Aliciæ uxoris meæ et herdum meorum de cetreo facienda et ego Radulphus Osbery et heredis mei dictum manerium cum onibus suis pertinensis dictis fratribus predicatoribus contra omnes garantisare et defendere salvo juro alieno quod hoc sit firmm et stabile ego dictus Radulphus Osbery hanc presentem cartam sigilli mei munimine confirmavi. Actum ac datum anno domini 1290 die veneris in vigilia apostolorum Simonis et Judæ coram parochia sancti Germani de Argentonio.

Et encor en le mesme escrit ce qui suit que j’ay encore bien voulu marquer pour la confirmation de la vieille façon de parler de la dévotion particulière de messieurs les taneurs que Rol Auber taneur avoit fait bastir et édifier entièrement le couvent des pères Jacobins. Voicy ce que l’esrit en dit.

Encor que nous n’ayons aucune marque des libéralités de Raoul que ce qui est porté par cette lettre de donation, néanmoins l’antique tradition l’a creu avoir esté fondateur de cette maison ; en conséquense de quoy luy mourant le 24 de mars 1296 et Alix sa femme le 12 juillet 1297 leurs corps furent honorablement ensepulturé au choeur déjà beniste mais non encore consacrée car ayant resté à parfaire par quelque espace de temp. Elle fut finalement dédiée soubs le titre du très saint sacrement de l’autel par Guillaume évesque de Sais le 10 octobre 1298.