Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1775 Le "certificat" de Monsieur le curé de Sept-Forges
Par : dozeville
Publié : 24 janvier

1775 Le "certificat" de Monsieur le curé de Sept-Forges

Augustin Soulard a été arrêté : la justice enquête.

Son curé est sollicité : témoignage à charge ...

JPEG - 48.6 ko
L’église de Sept-Forges
XVIe siècle


Du 24 janvier 1775, certificat de Monsieur le curé de Sept-Forges1


Les deux personnes nommées Auré et son fils n’habitent plus Sept-Forges depuis viron six semaines ou deux mois mais le nommé Augustin Soulard, dit Sans Chagrin, âgé de viron vingt ans, cy-devant dans un régiment d’infanterie d’où il fut chassé avec un cartouche de voleur après avoir passé par les verges, fait à Sept-Forges un mauvais commerce. Il est fils de putain et petit-fils de pendu et fait le métier de mendiant et différents petits vols. Il passe pour avoir volé un cheval à Henri Liot. Il a attaqué deux particuliers sur le chemin de minuit viron, l’un il y a viron trois mois nommé Pottier, l’autre il y a viron six semaines qui est le domestique de monsieur Besnard de la Vallé. Auxquels il commençat l’attaque par leur demander du tabac. Jacques Lebours l’a surpris, depuis peu, étouffant avant le jour une de ses cannes. Ce mauvais sujet est sans domicile et sans profession2.






Notes :

1En marge

2 AD61 6BP60 vue 848