Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1724 La rage à Pointel
Par : dozeville
Publié : 28 avril 2012

1724 La rage à Pointel

Le 19e avril 1724 le corps de Jullien # Fourré natif de la parroisse

de Saint Baumer et demeurant à la Lande Patrice evesché de Bayeux

a eté inhumé en le cimetierre de cette parroisse. qu’il nous

a eté attesté par Gabriel Salles, George Malherbe, Simeon Huet et

André lebrun de la Chapelle Biche

et ledit Malerbe de la Lande Patrice que ledit

Jullien Fourré etoit de la religion catholique

apostolique et romaine. Et lesquels l’avoient

amené en notre parroisse pour etre guery de la rage dont ils

disent avoir eu plusieurs attaques violentes, ce que nous avons aussy

remarqué parce qu’il avoit les pies et mains liés, et par plusieurs

autres marques assurées, mais qui avait été amené icy [1] trop tard

pour éprouver les remèdes nécessaires contre la rage. Est mort

sans qu’on ait pu luy procurer aucuns remèdes. Lesquels ont assisté à

sa mort et à son inhumation

# il étoit journalier

signatures : Salle et Malherbe

mercrs Lebrun et Malherbe

AD61 Pointel 1717-1730 vue 24

Notes

[1] Généralement on invoquait St Hubert pour lutter contre la rage. Le saint patron de Pointel est St Aubin. Peut-être y avait-il une chapelle ?

Répondre à cet article

1 Message

  • 1724 La rage à Pointel

    Décembre 2012, par

    Il se peut aussi que Jullien Fourré ait été amené à Pointel pour consulter un médecin, apothicaire ou autre personne connue pour soigner la rage... J’ai trouvé un exemple de ce type ( Arch. Dép. Orne, 18 BP 14) : un homme dont le nom n’a pas été mentionné est mort dans une auberge de Tinchebray le 16 mai 1789. L’enquête explique qu’il était venu pour se soigner, et qu’il était allé chercher des médicaments avant sa mort. "l’ouverture" de son cadavre révèle qu’il est sans doute décédé après avoir absorbé une substance nocive. Le médecin qui a réalisé cet examen l’avait déjà vu de son vivant, et diagnostiqué une atteinte probable de la rage...

    Répondre à ce message