Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Vie quotidienne > 1657 Testament de Perrine Maillard de la Carneille.
Par : dozeville
Publié : 18 mai

1657 Testament de Perrine Maillard de la Carneille.

La Coutume Normande ne permet pas de disposer librement de ses biens après son décès.

Les testaments, assez rares, sont donc consacrés aux soins de l’âme après le décès du testateur.

JPEG - 37.2 ko
Jeune femme sur son lit de mort
Vers 1621 - Anonyme, école flamande.
Musée de Rouen


In nomine domini, amen.


   Aujourd’huy sabmedy traize jour de janvier mil six centz cinquante et sept, à la requeste de Perrine Maillard, veufve de feu Marin Peschet, moy soubz signé Anthoine LeBoucher, prebtre, vicaire de la Carneille, me suis transporté à la maison de ladicte Perrine Maillard, laquelle j’ay trouvée en son lict, malade, toutefois saine d’esprit qui , connoissant qu’il n’y avoit rien plus certain que la mort, ny rien [de] plus incertain que l’heure d’icelle, après avoir recommandé son âme entre les mains de Jésus-Christ, demandé le secours de la vierge Marie et de tous les saincts du Paradis, après même avoir receu les saincts sacrementz de pénitence, eucharistie et extrème-onction, ne regretant aucunement de partir de cette vie et connoissant que le purgatoire estoit le lieu désigné pour le chatiment des âmes qui mouroist en la grâce de dieu et qui n’auroient entièrement satisfaict à la divine justice pendant cette vie, dont on ne pouvoit estre délivré que par bonne œuvre.
   Et craignant la négligence de ceulx qui en devroient avoir soin pour elle après son décès, a dict et déclaré qu’elle donnoit et délaissoit au thrésor de l’église Sainct Pierre de la Carneille la somme de vingt livres estant le mesme prix et délais1 de feu Marin Peschet, son mary, qu’elle consentoit et vouloit estre pris en cas de non payment par ses héritiers sur le plus clair de tous ses biens, au moyen et parce que, annuellement, le jour et veille de la conversion Sainct Paul qui est le jour de son décèz, on dira et célébrera dans ladicte église une messe basse à son intention avec un libera sur sa feste après la messe, priant les pasteurs de l’église d’advertir au prosne de la messe le jour que sera célébrée ladicte messe, et de la recommander aux prières des assistans, laissant exécuteur du présent testament et dernière volonté Jean Peschet, la Noë.
   Présents ledict Jean Peschet et Pierre Peschet, la Brière, tesmoints qui ont signé le présent avec le merc2 de ladicte Perrine Maillard, après lecture à elle faicte du présent testament, mot après mot, laquelle a dict estre selon sa volonté.
   Présents lesdicts tesmoints, faict le jour dessus dabté3.






Notes :



1 au sens de délaissement ?

2 la marque

3 AD61 G1305