Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1539 Statuts de la Charité de Saint Martin d’Argentan
Par : dozeville
Publié : 28 avril

1539 Statuts de la Charité de Saint Martin d’Argentan

Ce texte est précédé et suivi de deux courts textes en latin qui ne sont pas reproduits ici. Ils datent le document original.

Le texte proposé ici provient d’une transcription du XVIIe siècle.

(Pour le rendre plus lisible, des intertitres ont été ajoutés.)

A la louange, gloire et éxaltation de Dieu nôtre créateur et de la glorieuse Vierge Marie et des glorieux Saint Martin et Saint Roch et de toute la cour célestielle, de l’autorité et octroy de Révérend Père en Dieu et Monseigneur l’Evesque de Sées et permission de Monsieur le curé de cette ville d’Argenthen, les gens d’église, nobles, bourgeois et habitans de cette ville d’Argenthen et pays d’environ.

Pour la salvation de leurs âmes, de tout le peuple chrétien et de tous loyaux trepasséz, et aussi pour prier Dieu pour la paix et union de nôtre mère sainte église et de toute chrétienté et, par espécial, de ce royaume. Considérans que c’est chose sainte, bonne et honneste, et à Dieu nôtre créateur moult plaisante et agréable, avoir fraternité, amour, dilection et bonne communication ensemble, afin que par bonne amour et concorde, ils puissent prier Dieu les uns pour les autres et soy entresecourir en leurs besoins et nécessitéz, tant spirituels que corporels, que intitué, ordonné et établi une charité et confrairie en cette église paroissiale de Saint Ger Martin d’Argenthen en l’honneur, révérence et mémoire de la croix, Passion et Croix de nôtre Seigneur Jésus Christ lesquels instituteurs ont promis et accordé, tenir, garder et observer lesdites constitutions, statuts et ordonnances de ladite confrairie ainsi qu’il ensuit.

Organisation, adhésion

Et premièrement est ordonné qu’en ladite confrairie, y aura un Échevin, un prévost et douze frères lequels serviront aux nécessitez, ordonnances et affaires d’icelle. Et tous ceux et celles qui voudront entrer et estre des frères et sœurs de cette confrairie payront à leur entrée chacun dix deniers tournois ou plus si il vient à leur plaisir et dévotion1, en promettant entretenir lesdites constitutions et ordonnances et les garder et observer à leur pouvoir.

Item, ce par chacune semaine, chacun frère et sœur non mariéz payront au receveur député et commis par lesdits prévost et Échevin pour l’entretement d’icelle confrairie et pour subvenir aux ordonnances, nécessitez et affaires d’icelle un denier tournois. Et pour autant qu’en mariage n’est qu’une même communication de biens, l’homme et la femme mariéz ne payront qu’un denier tournois par chacune semaine ains comme un non marié, où payront iceux deniers le jour de la feste Saint Martin ou autre jour à une ou plusieurs fois.

Item, pour recevoir les deniers d’icelle confrairie, il y aura un bans en ladite église auquel se soiront les prévost et Échevin ou l’un d’iceux. Et là se rendront les frères et sœurs d’icelle confrairie pour payer ledit denier par chacune semaine et sera iceluy banc institué et situé en telle place qui ne préjudicira en aucune manière aux oblations de ladite église.

Item est ordonné qu’en ladite charité et confrairie, y aura un clerc qui sera tenu cueillir et recevoir les deniers dus à icelle charité par semaine qui sera assis au banc d’icelle charité, près l’Échevin et prévost, revestu d’un surplis honorable au jour du dimanche, tant à la messe qu’à vespres. Avecq ce, recevra et faira la cueillette des autres deniers de ladite charité, tant en rente qu’autrement dont il sera tenu rendre compte aux Échevin et Prévost par chacun an. Et pour sa peine et salaire aura gages à l’ordonnance desdits Échevin et Prévost.

Item, serviront par chacun an, les frères d’icelle charité et confrairie, chacun en son tour jusques au nombre de douze à ce faire, idoines, habillés et suffisans. Lesquels seront tenus obéir audit Prévost et Échevin es choses concernantes le Divin Service et le bien et utilité d’icelle charité et es affaires et besoins nécéssaires d’icelle. Et si aucun d’iceux douze frères est à ce défaillant, il payra, pour chacun défaut, six deniers tournois. Et seront tenus iceux douze frères serviteurs, à l’entrée du service, promettant es mains dudit Prevost et Chevin loyaument servir.

Les messes

Item, est ordonné par icelle charité et confrairie que sera ditte et célébrée solemnellemet une messe à note à diacre et à sous-diacre en ladite église de Saint Martin par l’un des sept chapelains d’icelle charité le premier jour de chacun mois, s’il n’y a excuse légitime, auquel cas sera célébrée icelle messe le prochain jour ensuivant ou un autre tel jour comme par le curé et lesdits Prevost et Échevin sera ordonné. Et sera dit ledit office d’icelle messe à la dévotion du prestre pour les frères et sœurs d’icelle charité tant vivans que trépasséz mais sera tenu de faire mémoire de Notre-Dame, Saint Martin et Saint Roch. Et sera dite et célébrée icelle messe à huit heures au matin en temps d’hiver et à sept heures en temps d’été. Et Sur l’autel où sera célébrée icelle messe seront deux cierges ardans durant ladite messe. Et à l’élévation du corps de Jésus Christ seront allumées deux torches qui ardront jusque après la communion de ladite messe. Et sera faite procession somlemnelle devant ladite messe. Et est partout à entendre sauf le droit du curé et que le service ordinaire et paroissial d’icelle église n’en soit empesché. Et auront lesdits sept chapelains pour dire icelle messe et comparoistre à la procession en surplis ou ornemens d’église pour chacune messe, chacun dix deniers tournoi. Et s’ils ne comparoissent, ils seronts privéz desdits dix deniers et payront encor amende.

Item, à icelle messe et procession seront tenus estre et comparoir dévotement, les Échevins et Prevost avecq les douze frères, se ils n’ont excusation légitime et raisonnable. Et ce aucun d’iceux douze serviteurs et à ce défaillans, il paira six deniers d’amende. Et si l’Échevin ou le Prévost y sont défaillanc c’il d’eux qui défaudra, payra icelle amende au double, c’est à savoir douze deniers tournois. Et viendront icelles amendes au profit d’icelle charité et confrairie.

Item, les frères et sœurs d’icelle charité lesquels, pour une fois, se voudront acquiter du tout des deniers dessusdits et du service et servitude d’icelle charité seront tenus payé auxdits Échevins et Prévost chacune personne non mariée soixante sols tournois et l’homme et la femme mariés semblable somme ou au lieu de ce, fournir d’un chapelain à ladite charité pour une année s’il est ainsi ordonné par lesdits Échevin et Prevost.

Item par chacun mardy de l’an sera ditte une messe de Saint Martin, au mercredy de Saint Roch, le tout a note2, à diacre et sous-diacre et au samedy de Notre Dame, laquelle sera dite haute, à note à diacre et sous diacre, le tout par chacune semaine. Es quelles messes comparoitront les sept chapelains d’icelle charité dument ornéz de surplis aux dépens de ladite charité pour icelles messes chanter et décorer. Et aux aures jours sera dite basse messe à la dévotion du chapelain. Toutes lesquelles messes tant hautes que basse seront dites et célébrées pour les frères et sœurs d’icelle charité tant vivans que trépasséz. Et à icelles assisteront deux des frères serviteurs alternativement deux à deux et par ordre. Et durant lesdites messe y aura deux cierges ardans sur l’autel et à lélévation du corps et sang précieux de notre sauveur Jesus Christ seront allumées deux torches tenues ardentes par les deux frères après la communion.

Item, chacun des jours des festes de Notre Dame, Saint Martin, tant d’hyver que d’été, et Saint Roch, les messes dites hautes,à note, à diavre et sous-diacre, et seront dites de Requiem auquelles comparoistront les chapelains d’icelle charité, comme dit est, et les frères aussi sur peine de l’amende que dessus.

La lèpre et les pélerinages

Item, s’il avient3 qu’aucun ou aucune des frères ou sœurs de ladite charité soient malades de lespre, ou qu’ils aillent en aucun pèlerinages de Rome, outre-mer ou Saint Jacques en Galice, les chapelains, frères de ladite charité qui auront à dire des messes quotidiennes d’icelle et les Échevin et Prévost et serviteurs dessusdits seront tenus de les convoier. Cest à scavoir les malades jusques au lieu où l’on a accoutumé les convoier et les pèlerins jusques hors les faubourgs de ladite ville d’Argenthen, et seront iceux chapelains revestus de leur surplis, et sera porté la croix avec la banière, et sonnées les clochettes de ladite charité ainsi qu’il est accoutumé en tel cas, sur peine les frères serviteurs de six deniers tournois d’amende pour leurs deffauts et les Échevins st Prévost de double amende s’il n’y excusation légitime.

Item au partement des malades et pèlerins, ils auront une messe basse à leur dévotion aux dépens d’icelle charité et, le convoy fait, seront tenus lesdits chapelains dire l’évangile de Saint Jean In principio erat verbum etc et les oraisons à leur dévotion. Et se4 iceux malades ont nécessité, ils auront des deniers d’icelle confrairie jusques à la somme de dis solz tournois chacun se ils le requièrent et néanmoins seront participans à toujours mais aux prières et oraisons et autres bienfaits d’icelle charité.

Désaccords

Item, se aucuns des frères ou sœurs de ladite confrairie sont en aucun débat à l’occasion d’icelle confrairie lesdits Échevin et Prévost les réduiront, se ils peuvent, à bonne amour et charité. Et la partie contredisante sera tenue payer demye livre de cire d’amende au profit d’icelle charité, sans préjudices toutefois des juridictions ecclésiastiques et séculières.

Testaments

Item, pourtant que la vertu de charité ne peut souffrir en soy aucune ingratitude est ordonné que chacun frère et sœur d’icelle charité, par le passage de son testament ou autrement à la fin de ses jours, pour supporter les charges de ladite charité et pour les fautes du temps passé, amende à perpétuelle mémoire, faira aucun don ou leg à sa dévotion.

Trépas

Item, à la notice et reconnoissance du trépas des frères d’icelle charité seue, lesdits Prevost et Échevins fairont sonner les petites cloches et crier par les rues, le trépas du frère ou sœur d’icelle charité et qu’on dise pour luy Pater noster. Et seront dittes vigiles et la messe à note, à diacre et soudiacre pour iceluy frère ou soeur trépassé par les sept chapelains d’icelle charité qui auront pour chacun trépassé, chacun dix deniers tournois. Et y aura quatre torches ardantes environ le corps jusques à ce qu’il soit en l’église, lesquelles seront éteintes jusque à ce que l’on copmmence le service de l’enterrement : Suvenite, etc. Et ardront quatres cierges environ le corps ou remembrance durant les vigiles ou service des trépassés et deux cierges sur l’autel. Et sera convoié le corps dudit trépassé par lesdits Prévost, Échevin, clerc et douze serviteurs frères d’icelle charité, s’ils n’ont empeschement légitime, jusques au lieu la sépulture avec la croix et la bannière, l’eau bénite et lesdites petites clochettes sonnantes si ladite sépulture ne se faisoit hors ladite ville ou forsbourgs d’Argenthen. Et sur peine d’amende telle comme dessus est ditte, sauf en toutes chose le droit ordinaire du curé.

Défunt excommunié

Item, s’il avenoit que le frère ou sœur défunct fust excommunié et il eust de quoy avoir son absolution, ce connu (et qu’il eust gardé en son vivans les statuts et ordonnances de ladite charité et paié l’émolument, les devoirs d’icelle) les Échevin et Prévost aideront des biens de la charité à avoir sadite absolution jusques à la somme de 10 sols tournois se tant il en faut.

Décès hors la ville

Item et s’il avenoit qu’aucun desdits frères ou sœurs de ladite charité trépassent hors ladite ville d’Argenthen ou des forsbourgs, leur trépas sçu et connu l’Échevin et Prévost fairont faire pour iceluy trépas, le service et ordonnance dessusditte ainsi que se le corps étoit présent en ladite église.

Don aux pauvres

Item, après le convoy et service fait de chacun frère ou sœur trépassé, sera donné aux pauvres en pain ou en argent jusques à la somme ou valeur de quinze deniers tournois pour prier pour le frère ou sœur trépassé5. Et pour les autres frères et sœurs tant vivans que trépassez de la dite charité et confrairie, pourvu toutefois que comme dessus est dit ledit frère ou sœur trépassé ait toujours loyaulment payé les devoirs d’icelle charité et confrairie.

Filles à marier

Item, se aucuns frères ou sœurs de ladite charité ont filles à marier et que ils n’ont bonnament de quoy leur aider, l’Échevin et Prévost sur ce dûment informéz leur seront tenus donner des biens de ladite charité jusques à la somme de 30 sols tournois ou au-dessous selon la nécessité de la filles et la faculté de ladite charité.

Incendie

Item est ordonné que, si par fortune de feu aucun des frères ou sœurs de ladite charité a perdu sa maison et ses biens, ladite charité luy aidera de la somme de 20 sols tournois se il le requiert ; pourvu toutefois qu’il ait fait au temps passé son devoir à ladite charité et confrairie comme dessus est dit.

Maladie

Item, si aucun des frères ou sœurs d’icelle confrairie sont malades, lesdits Échevin et Prevost, ou l’un d’eux, les fairont visiter par chaque semaine par deux ou plusieurs desdits frères serviteurs d’icelle charité et leur fairont administrer des biens d’icelle charité pour subvenir charitablement à leur nécessité ainsi qu’ils aviseront bien estre, avec lesquels frères sera l’un des chapelains de ladite charité en surplis.

Sermon

Item, pour mouvoir les bonnes créatures à dévotion, lesdits Échevin et Prévost fairont faire par chaun an un sermon à l’honneur de Dieu en ladite église, du congé toutefois et licence de monseigneur l’Evesque de Sées ou ses vicaires ou du curé d’icelle église par prescheur discret qui ait été autrefois par mondit seigneur de Sées ou ses vicaires reçu et admis pour prescher en son diocèse. Et fairont lesdits Échevins et Prévost notifier ledit sermon es églises dudit lieu d’Argentan et forsbourgs, au prosne huit jours avant la feste et estre fait iceluy sermon au peuple le dimanche précédent ladite feste Saint Martin ou autre jour tel comm’il sera avisé par l’Échevin ou Prévost.

Mise en scène

Item, la vigile de la feste de Saint Martin pour mouvoir le peuple à dévotion, le clerc de ladite charité sera tenu faire scavoir aux douze frères serviteurs d’icelle qu’ils viennent en l’hostel de l’Échevin prendre chacun une verge blanche et un chapeau de fleurs et le convoier honnestement en ladite église pour ouyr vespres et le ramèneront en sa maison sur peine de douze deniers tournois d’amende pour chacun desdits frères serviteurs a apliquer au profit de ladite charité et confrairie se ils n’ont excusation raisonnable.

Item, lesdits Échevin et Prévost, la vigille de ladite feste Saint Martin fairont crier par les carrefours et rues que lesdits frères et sœurs viennent à l’église de Saint Martin au service. Et le jour d’icelle feste seront tenus estre à la grande messe tous les frères et sœurs d’icelle charité s’ils n’ont excusation raisonnable sur peine d’amende dessus ditte à appliquer au profit de la dite charité. Et demeurera l’offrande au curé de ladite église comme raison est. Et ardra le luminaire d’icelle charité. Et illec seront lesdits Échevins et Prévost avecques lesquels sera clerc receveur pour recevoir les deniers des frères et sœurs d’icelle charité revestu et orné d’un surplis bien et dûment.

Item, sera fait le service solemnel le jour de la feste de Saint Roch et ardra semblablement le luminaire de ladite charité selon l’ordonnance desdits Échevins et Prévost lesquels et lesdits frères serviteurs y seront tenus comparoir sur peine de l’amende desssusdites et semblablement fait crier par les carrefours que les frères et sœurs de ladite charité au service en ladite église de Saint Martin.

Item, es jours des festes de Notre Dame sera fait semblablement solemnel service que dessus et y aura le luminaire de ladite charité.

Assemblée des paroissiens, comptes et élections

Item, les vespres du jour de ladite feste Saint Martin dites, ou autre tel jour comme par lesdits Échevin et Prévost sera ordonné, assembleront iceux Échevin et Prévost, frères et sœurs de ladite charité en ladite église pour ouyr les comptes d’iceux Échevin, Prevost, serviteurs et clerc. Et pour estre nouveaux Échevin, Prévost, serviteurs et clerc si métier est, lesquels serviront un an entier pourvu que les personnes soient suffisantes. Et pouront lesdits Échevin et Prévost que demeureront où seront élus pour l’année à venir (eu sur ce le conseil du curé de ladite église et desdits douze frères serviteurs ou de partie d’iceux entretenir ou changer les Prestres qui auront à dire lesdites messes quotidiennes, se ils voient que faire se doye).

Item, seront tenus lesdits Échevin et Prevost rendre leurs comptes (ou le clerc receveur qui aura fait la recepte pour et au nom d’iceux Échevin et Prévost) auxdits frères ou leurs commis sur peine de 5 sols tournois d’amende pour chacun défaut. Et lesdits commis… seront tenus ouyr sur pareille peine à appliquer au proufit de ladite charité.

Item, quand l’Échevin, Prévost, serviteurs et autres frères assembleront pour ouyr les comptes de ladite charité et pour autre cause touchant le fait d’icelle, ils ne pouront prendre aucuns des deniers, ne autre biens d’icelle pour faire dépense de vivre par entr’eux s’il n’y a cause raisonnable dont ils seront tenus rendre loyal compte auxdits frères.

Item, pour les services et affaires d’icelle charité y aura (outre lesdits douze frères serviteurs) un vallet, lequel par chacun jour sonnera les messes ordinaires d’icelle avec la cloche à ce ordonnée et les petites cloches ainsi que dessus est dit et devisé. Et quand il sonnera icelles petites cloches, il sera revestu et armé d’une hucque de pers en laquelle seront les armes et enseignes d’icelle charité devant et derrière. Lequel vallet aura gages à la discrétion desdits Échevin et Prévost.

Item, pour mieux accorder et incliner lesdits douze frères serviteurs à servir à ladite charité tant pour aller quérir les corps des trépasséz, qu’autrement ils auront les amendes des deffaults qui par eux seront faites cy dessus mentionnées pour en disposer au profit de ladite charité ainsi qu’ils aviseront bon estre. Et seront cueillies lesdites amendes par les deux frères qui seront semainiers en la semaine en laquelle lesdits deffauts auront été faits en rendant compte aux autres dix frères d’icelle charité6.




 *

* *


Notes :

1 choix

2 messe chantée

3 advient

4 si

5 La phrase qui suit semble peut cohérente avec le début de ce paragraphe : oubli du transcripteur du XVIIe siècle ?

6  AD61 1J23