Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1742 condamnée pour infanticide à Domfront
Par : dozeville
Publié : 10 février

1742 condamnée pour infanticide à Domfront

Dans le cas d’infanticide de Ste Opportune manquait la condamnation.
Ici nous n’avons que cette dernière mais l’accusée est encore absente.


Veu les conclusions de l’advocat du Roy, de l’avis uniforme,
nous disons que les contumaces faitte contre laditte Françoise
Martel absente et contumax1 sont bien et vallablement faitte
et pour \en jugeant/ le profit d’icelle qu’elle est deument atteinte et convaincue
d’avoir pery son enfant et pour réparation duquel crime,
avons condamné laditte Martel d’estre pendue et étranglée
jusqu’à ce que mort s’ensuive à une pottence qui sera pour cet
effect dressée à la place ordinaire de cette ville où se font
paroilles excécutions, avons au surplus déclaré ses biens acquis
et confisqués à qui il appartiendra, sur iceux préalablement
prise la somme de cinquante livres d’amende envers le roi en
cas que confiscation n’ayt lieu au profit de sa Majesté.
Et sera la présente sentence exécutée par effigie à un tableau
qui sera attaché à la ditte potence par l’exécuteur des sentences
criminelle. Aresté à la chambre du Conseil ce dix sept décembre
mil sept cent quarante deux2.

---

Notes :

1 Comme celle de Ste Opportune, elle a disparu, mais elle est néanmoins jugée.