Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1702 inventaire après décès de Martin Repichet à Sevrai
Par : dozeville
Publié : 27 mai

1702 inventaire après décès de Martin Repichet à Sevrai

 L’inventaire après décés n’est dressé, en Normandie, que dans deux cas :
- les enfants sont mineurs : il faut préserver leur héritage
- des collatéraux héritent en l’absence d’héritiers directs.

Un inventaire identique est dressé en cas de séparation de biens dans un couple.

L’inventaire est généralement composé de 2 parties :
- les biens meubles (morts ou vifs)
- les "écritures" qui se rapportent aux biens immeubles ( inventaire, partages,contrat de mariage, vente, échange, etc) ou en argent (reconnaissanse de dette, quittance, rente, ; etc).

L’inventaire permet souvent de se faire une idée de l’importance de la famille, de sa composition, du métier du décédé et donne aussi quelques pistes de recherches au sujet de son ascendance.

L’inventaire qui suit, permet, au fil de la lecture, de retrouver tous ces éléments

Le troisième jour de juin

mil sept cent deux à Sepvrey

viron neuf heure d[u] matin.


Sur la réquisition qui nous a estée faitte par Marie

Binet, veufve de feu Martin Repichet, pour nous

transporter en ladite paroisse de de Sepvrey au village du

Bisson au Sellier au domisille dudit feu Martin

Repichet faissoit sa demeure pour par nous faire

répertoire des biens meuble, mort et viefs et

écriture restais après le désais dudit Repichet

où nous estant, je entre en la maison det domisille

dudit défunt ou je trouve premièrement


dans la salle, un lit garny de couche de bois

de chesne avec une natte de paille dessus à servir de

ciel de lit, sans tour de lit, dans laquelle est une

couitte vestue de touelle, un traversier, couverture

blanche de melinge, deux draps de lit, un orillier


Item une met à paity, une petite table carée, un

vieux banc, une banselle, une vieulle chaize de

bois de chesne


Item un grand chaudron de fer, une marmitte,

la quillir à pot de fer, une poille à frire de fer, un

pot, une une(sic) chopine, un choquet, deux plats,

quatre écuelles, quatre assiettes, le tout d’étain commun


Item un justacard, une cullotte de drapt, deux bas

de drapt, deux vieux soullier, un chapeau, quatre

callais ?, quatre mouchoir, quatre chemineste ?, le

tout à l’usage dudit défunt


Item devant la porte, un fumier de viron six chartes

de si…


Item dans la salle, un fusil apartenant audit deffunt


Item je me suis transporté en une espasse [à coté]

de ladite salle où je trouve un mestier à faire de la

toielle avec deux (lamier) avec un grand coffre fermant

à clef dans lequel sont les harde à l’usage de la

veuve et le linge qui ensuit : premierement

six draps de lit, quatre servieste, une napes


Item dans les greniers de dessus ladite salle et sellier

viron quinze livres de fillace et plusieurs coipeaux

et morceaux de bois pour ce chauffer et trante livres de

laine ou viron


Itemdans l’estable aux vache à costé dudit

sellier, deux vache à pouel brun


Item je me suis transporté dans un autre corps

de logis estant dans la mesme coure ou je trouve

un lit garny de couche de bois de chesne dans

laquelle est une couitte, traversier, un orillier, le tout

vestu de toielle avec quelque peu de plume, une

couverture de melinge blanche, deux draps, une

courtine avec de la frange de fil ite


Item un autre lit estant au pied du premier lit

garny de couche en forme de challit sur laquelle

est un demy tour de lit de droguet, une couitte,

traversier, une couverture blanche de melinge, deux

draps de lit


Item un mestier à fabriquer des draps esquipé de

doute1 piesse avec un rouet à faire des trames


Item un petit coffre tenant viron un boisseau

dans lequel il fus trouvé quelques linge pour les enfants

avec un berceau, un orillier pour coucher un enfant


Item une pelle à bécher, un faucillon, une hache

à main, une planne et plusieurs siseaux, gouges et

tarière servant au mestier de menuisier, une chaise

de paille


Item dans l’estable aux beste bergines, je trouve

vingt cinqt beste à laine tant malles que femelle

etcinqt aneaux, une cuve à faire la buée


Item dans sa canne, je trouve deux fus de tho….

plains de poiré, unfus de pipe plain de sidre,

un autre fus de pipe demis vide de petit

sidre et deux autres fus de thomeaux vide

et un autre plain de vieux sidre


Item dans le presoir à costé, un fus de pipes

plains de poiré


Item ladite veufve nous a déclaré que le deffunt

avoit vendu audit Olivier Repichet, son frère,

un thoneau de poires Argentan dont ledit fus

est encore Argentan


Item dans le presoire viron un demy cent

de fagost et deux cent de borées lesquelle

bourée sont deux … années ? …….

d’Argentan


Item dans une autre espasse à costé dudit

presoire six douzaines de sercles à thoneau et six

à pipes


Item ensuit le tistre et écriture qui se sont

trouvée dans le petit coffre de la première

salle. Premièrement


un contrat d’échange fait entre Amant et

Nicollas Repichet et Jacques de Gaultier

passé devant les tabellions d’Argentan

le huitième jour de décembre mil six cent huit


Item deux lots et partages faits entre Denis

et Jacques Repichet, frères, passé devant Nicollas

Belzais te Jouachin Jouvin , tabellions à Ecouché, le

quinzième jour de décembre mil six cent

trente huit


Item un traité de mariage fait entre ledit deffunt

et ladite Marie Binet passé devant mestre François

Belzais, notaire au siège de Meheudin en dabte

du dix huitième jour de juillé mil six cent

soixante et dix neuf


Item un contrat d’acquest fait par ledit deffunt et

Olivier Repichet son fraire passé devant nous

le vingt octobre mil six cent quatre vingt dix

sept et Jouachin Barbey


Se sont tous les meubles tant mort que vief, tistre

et écriture que je trouve et qui m’ont esté représenté

par ladite veufve et ledit Ollivier Repichet, fraire dudit deffunt,

lequel a déclaré que desdits meubles [et] effait, il luy en

apartien la moitié sans que le présent le puisse préjudicier

en sa part et portion. Les meuble et écriture sy

dessus déclarée, je les et laissée en la garde de ladite veufve

et dudit Ollivier Repichet qui se sont obligés les représenter

toutes fois et quante que besoin sera, qui ont estimée,

pour satisfaire au controlle à deux cents livres. Ce fait

et aresté audit Sepvrey viron deux heure après midi aux

présences de Clément Folbarbe et Jean Estienne de Sepvrey, témoins

*

 * *

Notes :

1Pour " toute" ?