Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1691 Un enfant né de l’inceste à la Bellière
Par : dozeville
Publié : 30 décembre 2017

1691 Un enfant né de l’inceste à la Bellière

Les filles-mères ont deux attitudes dans notre région :
- citer le père, voir même le poursuivre en justice. (Le père peut d’ailleurs se revendiquer comme tel ou, au moins, le reconnaitre).
- cacher l’identité du père alors qu’aux XVIIe et XVIIIe siècles la bâtardise ne semble pas mal vécue (cela viendra au XIXe siècle). Alors pourquoi ce mutisme ? L’acte de baptême qui suit lève sans doute un coin du voile. On remarquera que cet enfant à pour parrain et marraine des personnages importants de la paroisse

Le vingt troisième de décembre mil

six cent quatre vingt onze, fut présenté un enfant

bastard masle par la sage-femme pour être baptisé, né

du concubinage infâme de Roberte Chappé qu’elle a

dis lui avoir été procréé et engendré par Claude

Allain, son beau-frère, sur la demande que la sage-

femme a dit lui avoir fait car icelle sage-femme a

dit avoir interrogé ladite Roberte Chappé : « Qui étoit

le père de cet enfant ? » A quoi ladite Roberte a

répondu : « [Je ne] vous l’aie pas dis ». A quoi la sage-

femme aiant réparti qu’elle lui avoit dis que

c’étoit son beau-frère, icelle n’a rien répondu

en quoi elle a paru consentir que le père de

l’enfant étoit Claude Allain , son beau-frère, dont

le parrein fut Maitre Pierre Provost, prêbtre et curé

de la Bellière et la marreine Madamoiselle Jacqueline

de Rosnai qu’ils ont nommé Jacques Claude

et ont signé le présent1.

----

Note :

1AD61 La Bellière EDPT286/17 vue 200