Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1635 : Une métairie
Publié : 29 mars 2012

1635 : Une métairie

Voici un contrat de métayage de la ferme de la Motte à Craménil.

Son principal intérêt est d’être assez détaillé. L’apport du fermier n’est pas précisé mais il se devait d’être équivalent à celui du propriétaire (la mention des semences est éclairante à ce sujet).

Les semailles

Le contrat

Le douz quatorziesne jour d’apvril l’an mil six centz trente cinq au pont neuf parroisse

de Crasménil avant midy

Fut présent Maistre Robert Bodey clerc pour luy son frère et ses soeurs

de la paroisse de Cramesnil lequel a baillé a tiltre de métayrie

pour le temps de trois ans trois cueillettes et levées à commencer

à pasques dernières passées et finit à pareil jour et temps à Pierre

Gauquelin de la paroisse d’Eschallou et de présent demeurant à Crasmenil

et à Barbe Coquil sa femme d’avec lui séparée quant aux biens

présents et acceptantz c’est à scavoir la métayrie de la Motte ainsy

que les précédentz fermiers en ont jouy et qu’il en apartient audit

bailleur à réserve de la chambre cave grenier de dessus antichambre

et cabinet grenier de dessus avec les dousves et enclos en icelle

eaux peschages bois de haultes fustayes taillys et aulcun des

noires fossés clos à chenneviere & saullayes ensemble du grand

prey ainsy que devant on en a jouy du toult quoy ledit bailleur

a faict relever ensemble du clos du jardin mesme nourir deux

vaches à lait et une beste chevalline l’herbage durant lesquelles

lesdits preneurs seront subjects garder nourir gouverner à leurs

périls et icelles amener et ramener Durant iceluy temps ensemenseront

de touttes sortes de chenevis par moitié réservé que lesditz

preneurs fumeront [1] tous les gros bledz réservé deux boisseaux

que ledit bailleur fournira lesquels bledz seront labourés aoustes [2]

battus et vannés par lesditz preneurs qui porteront la part

au grenier dudit bailleur mesme assortiront touttes sortes de bestes

par moitié & departiront [3] icelles avec les escroitz [4] par moitié

lesquels tant boeufs vaches génissons & autres bestes nécessaires

à faire valoir ladite métayrie ont esté fournyes par ledict

bailleur lesquelles seront estimées lors que lesditz preneurs

entreront en ladite ferme le prix de laquelle estimation ledict

bailleur reprendra à la fin dudit bail avant touttes choses

et l’oultreplus [5] sera departy par entre eux et de chascune vache

à lait qui sera sur ledit lieu lesdits preneurs en seront tenus

payer douze livres de boeure en pot sallé de sel du grenier

chascun an qui sera livré dans la Saint Michel et deux fromages par

an de chascune desdittes vaches en tant que celles fournyes par

ledit bailleur pour sa part et de celles qui fournira pour lesditz

preneur contre icelle ils seront tenus en payer vingt cinq

livres et deux fromages comme dict est Mesmes subjectz de bailler

chascun an douze poullets à la Saint Jean quatre chappons et une

oye grasse à Noel et estrennes au premier jour de l’an en payer

d’un boisseau de froment, demy mouton et un quartier de veau ou

cent sols au lieu des dittes etrennes Accordé qu’en la dernière

années lesditz preneurs ne feront pas les advoynes ny

aultres graines dès mars d’aultant qu’ilz les ont faictes entrant

en leur métayrie sur laquelle ils laisseront aultant de foing

qui sont environ une charettée mesme laisseront à la fin

du présent tous les estrains [6] et fiens [7] sur ledit lieu mesme en

compostz gachés pour faire les advoynes comme il les ont

trouvé en entrant aussy subjects de labourer fumer et ---inposter [8]

la terre dudit lieu sans les déranger Icelle clore et

réparé ainsy qu’il est acoustumé clore et conserver les bois

et taillis dudit lieu mesme de labourer et conserver le plant

dudit lieu ou lesditz preneurs auront le cinquieme boesseau touls lesquels

fruictz lesditz preneurs seront subjects abattre cueillir et charier

et aider à faire tous les sildres [9] dudit bailleur en les nourissant

même aider à iceluy charier avec ce qu’ilz auront de harroys

même iceulx subiects à charier le chaufage dudit bailleur

qui a faict retenue de toult le gaiun [10] du grand prey la part

du foing duquel estant qu’il y en a pour lesditz preneurs et

comme les précédents fermiers en ont jouy sera fausché dans

la magdalainne et les tranchées estant en ladite part seront

curées tous les ans et mesme ledit prey en tant que leur

part sera clos et réparé quand besoin sera et d’aultant qar

lesditz preneurs ont dit ne pouvoir fournir aulcunes semences

de seigle ny d’advoine Accordé que ledit bailleur les fournira

aux saizons par ce que lesditz preneurs luy en feront assurance et

obligation de leur part et en oultre seront lesditz preneurs subjectz

faire employer chacun an sur les maisons deladite métairye le nombre

de cent gleus [11] bons et suffisantz et pour assurance de toultes

les redevances du présent bail lesditz preneurs ont consenty et accordé

que tous lesditz bestiaux et ============== [12] estant

sur ladite métairye sans exception demeureront pre---- [13]

au payment de l’estimation des bestiaux et semences ainsy fournyes

par ledit bailleur et aux aultres redevances du présent bail mesme

ne pourront en rien desmolir ladite métayrie ny couper aulcun bois

s’il ne leur est monstré ains [14] conserver le toult comme un bon père

de famille oultre lesditz preneurs seront subjects faire la chennevière

dudit bailleur qui sera fumée des fiens dudit lieu et les courtes

masles [15] amenées dans le prey dudit bailleur aux endroictz les plus

maigres et ou lesditz preneurs voudroient labourer le jardin

de la petite cousture en ce cas ilz seront tenus de conserver

le plant en telle sorte qu’il ne sera autrement endommagé à

peine d’en respondre et de labourer les seillons ou sont les

rangs d’arbres avec les trubles [16] sans y mettre la charue

La moisson

et en oultre tout ce que dessus a esté accordé par entre lesditz

bailleur et preneurs qu’en cas ilz ne se trouveroient bien les

uns des aultres, ils se pourront departir se le faisant scavoir

deux mois auparavant sans aulcun desdommagementz en

satisfaizant néammoins par lesditz preneurs aux charges du

présent bail sans forme ny figure ny prone dont du toult ilz

furent content et quand à faire et entretenir entre eux toult ce que

dessus ilz obligent respectivement bien et catera présent [17]

4E87 vue 143

Le cochon

L’apport du propriétaire

Le quatorziesne jour d’apvril l’an mil six centz trente cinq

devant les tabellions de la Forest

Furent présent Maître Robert Bodey clerc de la

parroise de Crasménil et Pierre Gauquelin et

Barbe Coquil sa femme d’avecques lui séparée

quant aux biens y résidantz et de present tenant la

terre de la Motte apartenant au dit Bodey et à son

frère et sœurs et à eulx escheue de la succession

de desfuncte Anne Du Maugis leur mère lesquels

congnurent et confesserent avoir fait l’asortissement

des bestes nécessaires pour mettre sur ladite terre

et icelle faire valoir par ledit Gauquelin et sadite

femme suyvant le bail d- a faict par ledit Bodey

tant pour luy que pour sondit frère & soeure

bas agés et lesquelles ont esté fournyes par

ledit Bodey clerc A savoir deux bœufs l’un de poil

brun l’aultre de poil faulve quattre vaches

et quattre veaux de laict à divers poil estimés à

soixante et dix livres, et les deux bœufs devant

nommés estimés à cinquante quattre livres une génisse

de deux ans et deux veaux d’un an estimés à dix huict

livres, une truye estimée à six livres L’estimation

de tous lesquels bestiaux se monte à la somme

de sept vingt huict livres laquelle somme ledit

Bodey ----- reprendra franchement sur l’estimation

desditz bestiaux à la fin du bail et l’oultreplus avec

les escroitz seront par entre luy et lesditz Gauquelin

et Coquil departis par moictié dont du toult ilz

furent content et quant en obligèrent respectivement

biens et catera présent — ------- ledit

Gauquelin et sadite femme le présent

audit Bodey presence Guillaume

Durand et Charles Loreille de

Crasménil

Lien vers le registre

Toutes les images sont issues de : Le grant Kalendrier et compost des Bergiers avecq leur Astrologie. Et plusieurs aultres choses. Imprimé nouvellement à Troyes par Nicolas le Rouge. 1529 - Bibliothèque nationale

Notes

[1] répandront le fumier -écrit sumeront

[2] moissonnés

[3] partageront

[4] accroissements, surplus

[5] l’excédent

[6] paille, litière

[7] fumier

[8] mot non compris - composter ?

[9] cidres

[10] mot non compris

[11] gerbes de paille battue

[12] partie qui parait avoir été mouillée ou grattée. On lit peut-être "levées et ---------sortes"

[13] mot non compris

[14] avant

[15] le masle désigne l’engrais. Le masle noir c’est le fumier, le masle blanc la marne, mais que sont les courtes masles ?

[16] bêche en bois dont le bord est garni de fer

[17] (ici recopie quasi illisible de la fin du texte suivant)