Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Le mariage > Les contrats de mariage > 1619 Contrat de mariage oral à Messei
Par : dozeville
Publié : 13 septembre

1619 Contrat de mariage oral à Messei

Ce texte, magré les apparences, n’est un contrat de mariage mais plutôt la mise par écrit d’un contrat antérieur très probablement oral (aucune référence n’est faite à un écrit antérieur). Le mariage a eu lieu (le mariage qui est à présent parfait dit le texte) mais hormis les deux éléments cités ci-dessous, il respecte la forme habituelle des traités de mariage :

  • le préambule : comme ainsy soit que faisant et traitant le mariage

  • le fait que certains contenus du contrat ont déjà été payés et/ou livrés (10 livres, les brebis, la vache, une partie de la vaiselle).

On semble donc se trouver dans le cas de ce Julien Maillot qui fait rédiger un acte résumant la promesse de mariage car de laquelle promesse n’estant rédigée par escript et dont ils estoient en voie d’en tomber en long et somptueux procès( Tinchebray 4E80/7 -14/5/1624).



Du deuxiesme jour

d’apvril mil six centz

dix neuf à Messey

devant les tabellions

dudict lieu avant midy


Comme il soit ainsy quand faisant et

traitant le mariage qui est à présent

parfait et accomply par entre Jacques

Bertrand filz Laurent de Catherine

Duguey Jehanne Deshaies ses

père et mère d’une part et

Catherine fille de Jehan Duguey

et de Collasse Bertrand ses père

et mère d’autre part, tous de la

parroisse de Saint Gervays de Messey.

Faisant lequel mariage, ledit Jehan

Duguey a promis et est son intention

que ladite Catherine et ses autres filles

seront héritières de ses biens meubles

et héritages, lesquelz il promet

réserver et garder au mieulz qu’il

sera possible. Et en atendant la

succession dudit Duguey, il a fait promesse

de mariage audit Jacques Bertrand

et à sa dite femme à scavoir la somme

de cent livres tournoiz avec deulx

robes de drap de couleur et

ung blanchet, le tout à l’usage

de ladite femme, une vache, six

brebis ou leurs suites après

elles selon la saison, six escuelles

plates, six assiettes, ung pot et une

carte, le tout d’estain, ung grand

coffre et ung plus petit de boys de

chesne fermant à clefs et serrures

avec un lit bon et honneste, et

de linge et lange à la volonté

du père et mère de ladite fille. A payer

la somme de cent livres scavoir

la moitié d’icelle somme à quatre

termes et payement esgaux dont le

premiers desdits termes qui se monte

à douze livres dix sols comme de

terme passé et le segond terme

à de ce jourd’hui en ung an et ainsy d’an en

an jusques en fin de payement desdits

cinquante livres. Et pour le regard

desdites cinquantes autres livres, ledit Bertrand

ne s’en pourra faire payer sur ledit Du

guey que jusques après que ledit Du

guey soit décédé ou qu’il soit veuf venu ou procréé ung

fils masle dudit Duguey le cas avenant

qu’il y en ait de vivant. Et lesdites robes

payables à scavoir la première a du

jourd’huy en deux ans et l’autre robe

du jourd’hui en huit ans prochainement

venant et lesdites brebis payables comme de

et au cas que ladite femme dudit Bertrand décédast

sans hoirs, ledit Bertrand sera tenu rendre la tiercce

partye de ladite somme. Et lesdites brebis payables (comme) de

terme passé et écheu. Et pour

le regard dudit blanchet et de ladite

vache vers elle et coffre, lit et

linge ledit Dugguey en demeure

quite et deschargé vers lesdits

Bertrand et sa dite femme au moyen

des payements et livrement de

ce faitz entre eux dont ledit Bertrand

s’est tenu à comptent fors et réserve

desdites sommes, robes et brebis

cy devant desclarés dont conttent.

Oultre ledit Bertand a recongneu avoir

receu dudit Duguey trois escuelles

plates d’estain, douze livres dix sols

pour le premier terme escheu du présent, la

vache et brebis y mentionnés, desquelles

ledit Duguey demeure quite par le

présent, dont du tout ce que dessus lesdites parties

furent conttentz et quand, et cetera, obligés

biens chacun, et cetera. Présentz Toussaintz Guilande

et Guillaume Binet filz Moyse dudit Messey

tesmoings.


Le merc dudit Jacques Bertrand

Le merc dudit Jehan Duguey

G Binet (avec paraphe)

Le merc dudit Guillande tesmoing


En marge

Fait pour ledit Jacques

Bertrand