Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1684 les déboires de Jacques Despierres à Argentan
Par : dozeville
Publié : 9 juillet

1684 les déboires de Jacques Despierres à Argentan

Jacques Despierres est maître architecte et maître sculpteur.

Venu de Sées, il réalise l’autel de l’église St Germain d’Argentan.

La pierre et le marbre ne lui suffisent pas : il travaille aussi le bois mais il n’est pas reçu parmi les menuisiers qui portent plainte : sa maison est perquisitionnée, ses meubles sont saisis, il est traduit en justice...

Mais les gens du roi veille et sa "capacité notoire" fait le reste : la condamnation ne sera pas trop lourde...

JPEG - 58.8 ko
Eglise St Germain : l’autel.
Réalisation de Me Jacques Despierres (partielle ou totale ?) - vers 1684

Les gents du Roy, qui ont eu coignantion1

du procès intenté de la part des gardes

et jurés des menuissiers de cette ville

à l’encontre de Jacques Despierres maître

sculpteur et architecte, demeurant en

cette ville. Ladite instante commençant

par exploit de Jean Visage, de visite dans

la maison dudit Despierres, avec assignation

à luy faite le douzième de septembre

dernier pour \ce/ voir condamner à la confiscation

des meubles sur luy saisis ensemble, de la

requeste présentée par ledit Despierres

le 24e de ce mois tendante à ce que veu

la capacité notoire dans l’art de sculpture

et architecture dont il a donné des marques

en plusieurs édifices publicqs et contretables

et tabernacles de bois qu’il a faits tant

en la ville de Sées que aux églises de

l’abbaye de Saint Martin et de la chapelle

de la mission, qu’en l’église Saint Germain de

cette ville dont il a fait la contretable

de careau et marbre avec le tabernacle de

bois, il plaise à justice à justice luy

permettre de travailler en cette ville

pour l’utilité et service du publicq en

qualité de maistre menuisier. Ladite requeste

signifiée aux dits maistres et jurés desdits

menuissiers le 25e dudit mois avec

assignation à comparoir en ce greffe le

lendemain pour procéder sur les [faits]

à quoy lesdits jurés des menuissiers n’ayant

fait aucune responce ny forme de

contestation depuis ledit jour.


Je n’empesche pour le Roy, veu la

capacité notoire dudit Despierres, iceluy

estre receu à travailler en qualité de

maistre menuissier en donnant par luy

deux livres de sire pour servir à l’hostel de

Saint Servais, patron des menuissiers et faisant

droit sur l’action desdits menuissiers, que ledit

Despierres soit condamné en soixante

sols pour tous intérest et dépends suivant

nos sentences précédentes pour avoir

travaillé auparavant no ce jour aux

ouvrages de la menuisserie. Ce 30e

octobre 1684


De Viel


Veu la conclusion cy-dessus et le tout délibéré


Nous avons ledit Despierres condanné pour

soixante sols pour tous intherests et

despens vers lesdits menuisiers, etc faisant23

 *

* *

Notes :

1Mot inconnu, sans doute pour "connaissance"

2Manque la fin