Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1675 La taille à Étrigé
Par : dozeville
Publié : 7 juillet

1675 La taille à Étrigé

Étrigé était une petite paroisse (maintenant réunie à Sept-Forges) qui comptait 55 feux.

Comme partout ailleurs, on y était assujetti à la taille. Dans le rôle ci-dessous est décrit le processus de répartition de l’impôt qui était "mis sur" chaque paroisse.

Les collecteurs, dans notre région, sont été désignés par le "général" de la paroisse, assemblé au son de la cloche. Après la désignation, ils prêtent serment. Avant la collecte, il faut procéder à la répartition : c’est l’objet de l’acte ci-dessous.

On notera que :
- les collecteurs sont eux-mêmes imposables et qu’ils apparaissent ici comme des contribuables importants,
- qu’il n’est pas nécessaire de savoir lire et écrire !

Ce type de document est aussi utilisable en généalogie lorsque les registres paroissiaux ont disparu (comme c’est le cas pour cette période à Étrigé)

JPEG - 26.8 ko
Le collecteur de la taille
Pierre Brueghel - 1617

Département1 faict sur les manants et

habittans de la paroisse d’Etrigé de la somme

de quatre cent quatre-vingt livres pour

le principal de la taille, taillon,

fournissement de estapes2 et autre creux3

pour l’année mil six cent soixante et quinze

et de la somme de douze livres pour les

six denyers4, pour l’année, pour le droict

de collecte desdictes somme, revenante

ensemble à la somme de quatre cent

quatre vingt douze livres, payable

entre les mains de Monsieur Jacque Boucher,

conseiller du roi, receveur des tailles

en l’éllection du Mans, payable icelle somme

en quatre termes et paymen égaulx.

Et premier, au premier décembre, le segond

au dernier de février, le troisiesme

au dernier apvril et le quatriesme,

au premier octobre de l’année prochaine mil

six cent soixante et quinze et pour la somme

de douze livres lesdicts collecteurs la

retiendront par leurs mains pour leur

droict de collecte. Lesquelles sommes ont

été esgaillées5 par Jehan Pecatte, Jacques Chandon

et Jullien Nollière en ladicte paroisse, vertu

de la commission envoyée dans ladicte paroisse

par Charles Toubeult, chevalier, conseiller

du roy en ses conseils, maictre de requette

ordinaire de son auttel, commissaire départy

par sa Majesté pour l’exécution de ses

ordres en la générallité de Tours en datte

du quinze iesme jour de novembre dernier.

Et à ce a été procédé audict égail6

comme il ensuit :


Premièrement

David Chaudon, journalier cinq livres
Etienne Roux
vingt huict livres
Etienne Legérard tissier seize livres
Fleurel Lefoullon journalier neuf livres
François Farouelle, l’aisné
douze livres dix sols
François Lausney
sept livres
Guillaume Gauttier journalier quatre livres dix sols
Guillaume Dugué tissier trois livres
Guillaume Cillere journalier quarante quatre sous
Guillaume Dutertre
quattre livres
Jehan Lécuier journalier dix sols
Jehan Moreau journalier vingt livres
Julien Triquet laboureur cinq livres
Jehan Peccatte charpentier vingt livres
Jacque Farouelle laboureur trente livres
Jacque Chandon journalier cinq livres dix sols
Jullien Nollière laboureur dix huit livres
Jehan Manceau cordonnier six livres
Jehan Triquet journalier six livres
La veufve Gervais Lefoullon
trois sols
La veufve François Leroux
cinquante cinq sols
La veufve Jehan Delabiche
trente sols
La veufve Jehan Connau
huict sols
la veufve Jullien Legaignant
vingt sols
La veufve Jullien Lefoullon
cens dix sous
la veufve René Boisgontier
trente sols
Charles Huard
huict sous
La veufve Guillaume Moreau
trente sols
La veufve Guillaume Soreau
dix sols
La veuve Michel Garnier
dix sept livres quinze sols
La veufve Nouel Manceau
dix sous
Michel Leverdier propriétaire vingt et huict livres treize sous
Michel Amiard closier dix sept livres
Mathurin Chandon tissier quatorze livres cinq sous
Michel Ledémé
trente sous
Marie Soreau
vingt sous
Martin Roux journalier trois livres dix sous
Nicolas Gautier closier vingt deux livres dix sous
Nouel Chandon
six livres
Nouel Cilliere bordager quinze livres
René Allard et Jean Roux, son gendre

faissant valloir le tenement de la Scellerie
vingt neuf livres
René Corveu
soixante sous
Josseph Grosse
trente sous
Sansson Gemy meunier cent dix sous
Jacques Nollière closier saize livres
Le tenement de la veuve Jacques Baudoin

faissant valloir par ses mains et ses enffant
quinze sous
La veufve Guillaume Lebouc
unze sous
Marin Triquet
sept livres dix sous
Marin Pottier fermier quinze livres
René Thommerel tissier journalier cens cinq sous
Mathurin Manceau journalier vingt sous
Mathurin Dugué et Françoise Dugué, sa soeur
unze livres dix sous
Thomas Chandon
soixante sous
Le tenement des hérittiers Claude Allard, veufve Gille Chevrenays,

exploicté par Jullien Chandon
quarante sous

Exempt eclésiarticle7 maître Noel

Poussier, prestre


Le présent rolle a aussy été fait faire par

les susdits collecteurs et en leur présence, devant

nous, Pierre Leroyer \nottaire royal/ à la cour du Mans

pou la résidence de la paroisse de la Chapelle-

Moche et y demeurant, affin de être procédé

à la vérification d’iceluy au plustost. Ce

dix huictiesme jour de décembre mil six

cens soixante et quatorze au bourg de la

dicte Chapelle-Moche. Et ont lesdicts collecteurs

déclaré ne scavoir signer, enquis. Et précensse

de François Pétron, sergent, et Gille Robbe de ladicte

Chapelle Moche, tesmoings8



*

* *


Notes  :

1 de partage donc répartition

2 peut-être les fournitures pour les magasins de l’armée ?

3  pour "creue" : augmentation de l’impôt

4 Les collecteurs étaient indemnisés sur la base de 6 deniers par livre collectée. L’indemnisation s’ajoutait au montant de la taxe.

5 de égaliser, ici répartir. Les collecteurs sont aussi les "assietteurs" de la taille.

6 répartition

7 lecture incertaine tout comme la graphie

8 AD61 4E100/414