Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1700 Inventaire après décès d’Alexis Toutain en Bellou-en-Houlme
Par : dozeville
Publié : 9 juin

1700 Inventaire après décès d’Alexis Toutain en Bellou-en-Houlme

Le vendredy dixième jour de décembre mil sept cents environ midy, par moy Pierre de Fumesson notttaire royal au siège de Bellou.

A la requeste de Marie De Paris, veufve de feu Allexis Toustain, establye et dénommée tutrice et gardaine aux corps, biens, causes et querelles de Pierre, Allexis, Magdelaine, Jullienne et Catherinne Toustain enfants mineurs issus du mariage d’entre ledict Alexis et de ladicte De Paris, je me suis transporté en la maison dudict deffunct, décédé il y a environ cinq semaines [2] village de l’Audelaise, parroisse de Bellou, distance de demye lieue dudict bourg, lieu de nostre demeure.

Présence et du consentement de Pierre Deshayes fils en loy dudit deffunct, dénommé tuteur particulier, en présence de Julien Toustain fils majeur dudict deffunct et de la tutrice et des parents cy-après dénommés et signés affin de faire répertoire de tous les meubles morts et vifs et effects mobilliers, lettres, titres et escriptures demeurées après le décès dudict deffunct auquel nous avons procédé ainsy qu’il ensuit, promettant ladite veufve tutrice indamniser nous, susdict nottaire, en cas de reproche de la part de messieurs le viconte de Breouze et procureur du roy audit siège.

Premièrement,

Nous sommes entrés dans la salle et maison manable où ledict deffunct est décédé, dans laquelle nous avons trouvé une couche de boys de chesne dans laquelle il y a un lict fourny d’une couette, traversain, deux oreillers avec leurs taies, une couverture blanche de meslinge avec les deux draps estants dans iceluy, avec un demy tour de lict de toille et courtine avec frange de fil et la natte de paille estant sur iceluy.

Item la veuve nous a représenté les habits dudict deffunct consistants en un juste à corps, une culotte de froc gris, une \paire/ de chausse de tirtaine blanche, une veste de la mesme étoffe blanche par soubz ledict juste à corps, un chapeau, une paire de souillers, le tout de peu de valleur, lesdicts habits délaissés pour habiller les petits enfants, et au regard dudict lict en son entier estimé par lesdicts parents à la somme de quinze livres,
cy XV lt

Item un autre petit lict estant dans une basse couche consistant en une petite couette, un oreiller, une petite couverture et deux draps dans iceluy estimé cent servant à coucher les enfants estimé à cent sols,
cy V lt

Item deux grands vieils coffres sans clefs ny serrures, avec un meschant buffet, un autre demy coffre fermant à clef, et un autre petit coffre proche le lict, une table avec son ecarry [3], deux petites bancelles aux costés d’icelle, une chese de boys à bras, une chese de paille, le tout estimé à quinze livres
cy XV lt

Item une petite cuve avec son pied à faire la buée [4] dans laquelle il y peut avoir pour vingt livres de fil à blanchir, un chaudron de fer, un languyer [5], une marmite avec son couverche de fer, un vieil fusil, une vieille halbarde, la poille à frire, un poillon d’errain, en rouet à filler, une plommée [6], le tout estimé à la somme de trente livres y compris la valeur dudit fil,
cy XXX lt

Item s’est trouvé dans ledit coffre fermant à clef douze draps de lict de chascun toille et demye servants à l’usage de la maison en outre ceulx estant dans lesdicts licts, six chemises servants à l’usage dudict deffunct en oultre celles servants à l’usage dudict Jullien Toustain fils, une nappe de toille de deux aulnes, un doublier d’oeuvre de pareille longueur avec un autre petit, douze serviettes moittyé de toille et moittyé en oeuvre de diverse façon, le tout estimé à la somme de cinquante livres,
cy L lt

Item un demy plat, huict escuelles rondes, cinq assiettes, un pot d’étain, une sallière, une seringue, une petite tace [7] à boire, le tout d’étain commun, excepté la ceringue, un petit chandelier de cuivre, estimé à douze livres,
cy XII lt

Et au regard des autres coffres, il ne s’y est rien trouvé d’autant qu’ils sont de peu de valeur.

Ce faict, nous sommes entrés dans une espasse estant au costé de ladite salle, dans laquelle nous avons trouvé une meschante petite couche dans laquelle il y a une petite couette, un traversain, un oreiller, une petite couverture blanche avec deux draps de chascun toille et demye, un meschant manteau de peu de valleur délaissé pour le service desdits mineurs, le surplus estimé à la somme de cents sols,
cy V lt

Item un petit vesseau [8] tenant environ un pouçon [9] dans lequel il y a un petit reste de poiré, un boesseau à mesurer du bley, un van, une meschante baratte, un rouet à filler, une chesne de fer servant à faire tirer les boeufs, trois houettes, un croc à malle [10], une fourche, une pelle à foin, un croc, le tout estimé à six livres,
cy VI lt

Item, deux grandes pouches [11], deux rideaux à passer farine, un troucq, une brouette, une gatte de boys, deux haches à hacher du boys, une vieille brée [12], le tout estimé à quatre livres et dix sols,
cy IIII lt X s

Item dans les greniers de sur ledites maisons, il ne s’est trouvé qu’une meschante petite barastre, deux petits pots dans lesquelles il y a du miel, un petit moulin de pierre et quelque linge salle servant à l’usage des petits enfants. Le miel étant ...., estimé à vingt sols
XX s

Ce fait nous sommes transportés dans une autre maison servant de cave ou cellier dans laquelle nous avons trouvé trois tonneaux de poiré et un tonneau de vieille cidre, un fust de pipe [13], une pelle à pressoir, un petit entonnoir avec les chantiers [14] estant soubz les vessseaux, le tout estimé à la somme de soixante et cinq livres, fust et jus,
cy LXV lt

Ce fait nous sommes transportés dans une autre maison servant de grange proche ladicte cave dans laquelle nous avons trouvé environ deux cents boesseaux [----] de pommes estimés à vingt cinq livres,
cy XXV lt

Item dans ladicte grange, il s’est trouvé un tas d’avoine et seigle, y comprins la dixme desdicts grains que ledict deffunct tenoit à ferme, tous lesquels grains ont été raceuillis sur les héritages dudict deffunct, lesquelles lesdicts parents et tuteurs particulier ont jugé à propos de les laisser tous en l’estat qu’ils sont et par advance à ladicte veufve tutrice pour nourrir lesdicts enfants aux mesmes charges, clauses et conditions portées par la délibération parce qu’elle sera obligée de payer le prix du bail de ladicte dixme sans en demander récompense du prix de ladicte dixme à ses dits enfants en fin de compte, et rendra en semence en seigle autant qu’il y en a de présent estant tout semé sur ladite grange(?), sans que elle puisse avoir la dernière récolte des dicts seigle et avoine à son profit l’ayant d’avance comme dessus, et pour les pailles et foings ont été pareillement délaissés à la veufve pour nourrir les besteaux et les rendra et laissera comme dessus à la fin de la tutelle des susdicts enfants au mesme temps qu’il est de présent.

Ce faict nous nous sommes transportés dans une autre maison servant de fournil dans laquel nous avons trouvé un tonneau de poiré et un un fust de tonneau dans lequel il y en a encor environ demy pied, et un meschant fust de pipe, une grande met à péstrir, une vieille table avec son écarry avec une taine ? à mettre de la caudelée [15] dans laquelle il y en a encore un peu. Le tout estimé à la somme de vingt deux livres dix sols,
cy XXII lt X s

Item dans le grenier de sus ledict fournil, il s’est trouvé environ quatre vingt bassons de chambre [16] malle et femelle estimés à la somme de huict livres,
cy VIII lt

Item dans les estables quatres vaches, un jennisson [17] d’un an, deux boeufs avec leurs équipages, une jument avec son équipage de harnais, et un pourceau, douze bestes à laine, un porc malle, le tout estimé à la somme de deux cents \trente/ cinq livres,
cy IIc XXXV lt

Item dans la cour, une charrue, une herse, un petit esseiul à charrette, un fust de pipe, le tout estimé à la somme de dix livres,
cy X lt

Item un petit salloir estimé à vingt sols,
cy XX s

Tous lesquels meubles cy devant répertoriés ont esté délaissés dans les lieux où nous les avons trouvé sans en avoir déplacé aucuns des lieux où nous les avons trouvés, baillés et délaissés en la garde de ladicte veufve tutrice suivant et au terme de la délibération pour en estre la représentation et rédition de comte faict à sesdicts enfants en essence ou leur tenir compte de l’estimation d’iceulx suivant et au terme d’icelle et aux charges de droit quand besoing et requis sera sur les prix de laquelle estimation en tant que des deux tiers luy sera tenu compte des payments qu ’elle aura faicts quy viendront à la charge desdicts mineurs, sans que ledit présent répertoire ou estimation desdits meubles ledict Jullien Toustain, fils aisné soit préjudicié à y demander part tant sur lesdicts meubles que immeubles à ladicte sa mère et frères mineurs quy luy peut apartenir de la succession dudict feu son père quand il advisera bien. S’y adviser que bon soir et veu l’heure tarde [18], le surplus des autres meubles, lettres, titres et escriptures non répertoriées, demeurée à répertorier et différée à demain matin. Et finy sur les quatre à cinq heures après midy après avoir travaillé sans discontinuation depuis midy, heure cy devant dicte. Présence des parents et amys soubzsignés

aprouvé en glose et cuiller, trente, deux mots rayés. Faict es présence de Philippe Penlou et Guillaume Eudes de la parroisse de Bellou, tesmoings

14 signatures (dont le notaire)

1 marque:Marie Deparis

En continuant le présent répertoire remis du jour d’hier veu l’heure tarde à cedict jour.

Le samedy unzième jour de décembre environ unze à douze heures de matin, nous nous sommes transportés en la maison dudict deffunct pour parachever ledict répertoire, requeste et présence comme dessus là estants ladicte veufve tutrice nous a dict qu’il y avoit dans les greniers de la dicte maison un petit monceau de carabin que les parents et tuteur particulier ont délaissé à la dicte veufve par advance pour ayder à nourrir lesdicts enfants parce qu’elle laissera en essence la dernière année ladicte récolte de carabin qu’elle sera tenue de faire dans les mesmes compost [19] ainsy que les seigle et avoine sans décomposter ny déranger les composts desdicts héritages.

Ce faict nous avons procédé au répertoire des lettres, titres et escriptures ainsy qui ensuit :

Dans l’un desdicts coffres, il s’est trouvé, après avoir esté ouvert par ladicte veufve, nous y avons trouvé le traicté de mariage d’entre ledict deffunct et ladicte Marie de Paris son épouse passé devant François Macé et Daniel Broquet tabellions à Breouze le vingt sixièmenovembre mil six cents soixante et neuf deubment en forme. [20]

Item un lot et partage en deux feilles de parchemin faict des héritages ayant apartenu à feu Michel Sébastien Toustain, vivant prestre et à Guillaume Toustain, succédés et échus à Jacques Charles, Thomas et Daniel Toustain, frères, fils dudict deffunct Guillaume scys au village du Clouet et de l’Audelaise passé devant Macé Bellanger et Nicolas Morin tabellions royaux au siège de Breouze le quinze juillet mil six cents vingt trois. [21]

Item le traité de mariage d’entre Daniel Toustain fils Guillaume, sieur de l’Audelaise et Françoise Lengliné sa femme passé devant Gabriel Riblier et François Gaubert, tabellions à Breouze, le treize decemnbre mil six cents trente trois. [22]

Item un contract de fieffe faicte par Allexis Toustain, sieur de l’Audelaise d’héritages scys à Bellou au bénéfice de Margueritte Horion et Chrestien Louvel son fils et de feu Thomas Louvel de la Ferrière par cent cinq sols et deux poulles de rente foncière, lesdicts héritages tenus de la sieurye de Bellou par contrat passé devant Gervais Morin et Thomas Letourneur au viconte de Domfront le dix may mil six cents soixante et dix sept. [23]

Item le contrat d’amortissement faict de ladicte rente par Allexis Toustain sieur de l’Audelaise aux mains dudict Chrestien Louvel fils Thomas passé devant Gervais Morin et Thomas Letourneur en dabte du vingt deux octobre mil six cents soixante et dix neuf. [24]

Item un contrat d’acquest faict par Allexis Toutain sieur de l’Audelaise de Jean de Robillard escuyer, sieur de launay d’héritages et mare à poisson scys sur ladicte parroisse de Bellou passé devant Pierre Héron et Charles Toustain tabellions à Breouze le dernier d’avril mil six cents quatre vingt quatre. [25]

Item un autre contrat d’acquest faict par ledict Allexis Toutain dudict Jean de Robillard escuyer, sieur de launay d’héritages scys à Bellou passé devant Pierre Fouisil et Thomas Letourneur tabellions au viconte de Donfront par cinquante livres de la sieurie du Hautboys le quatre janvier mil six cent quatre vingt deux. [26]

Item un autre contrat d’acquest faict par ledict Allexis Toutain dudict Jean de Robillard escuyer, sieur de launay d’héritages scys à Bellou de la sieurie dudict lieu passé devant Guillaume Perier nottaire à la Sauvagère le neuf may mil six cents quatre vingt dix sept. [27]

Et sont tous les titres qui nous avons trouvé dans ledict coffre et dont ladicte veufve nous a représentés quy peuvent estre utilles pour la pocession et propriété du bien dudict deffunct excepté quelques autres inutiles et non concernant les intherests de ladicte succession avec aussy un adveu rendu à la sieurye du Haut Boys quy est en commun avec les héritiers et Jacques Toustain sieur du Rousis lequel en est demeuré saisy comme une piesse commune.

Interpellant ladicte veufve de nous dire et déclarer sy elle à autres meubles ou connoissance qu’il y en ayt, morts et vifs, lettres, titres, obligations, brevets ou quittances quy soient au bénéfice des enfants dudict deffunct que ceulx cy devant répertoriés a faict réponse qu’elle n’en a aucune connoissance et qu’elle n’en a soustrait aucuns.

Tous lesquels meubles, morts et vifs, lettres, titres et escriptures sont demeurés en la garde de ladicte veufve tutrice et desquels elle s’est rendue garde et dépositaire pour les rendre et représenter quand et à quy besoing sera et requise sera, le tout aux mesmes charges, clauses et conditions cy devant dictes et réservées par la délibération passée devant nous le jour d’hyer sans y dérogé et aux réservations cy devant dictes par ledict Jullien Toustain fils aisney et majeur. Dans et finy sur les quatre et cinq heures après midy après avoir travaillé depuis l’heure cy devant dicte sans discontinuation jusques à l’heure présente à la réquisition des partyes. En présence de Philippe Penlou et Guillaume Eudes de ladicte paroisse tesmoings. Deux mots rayés. Somme toute cinq cents neuf livres. [28] sauf erreur de calcul suivant lesdictes estimations

14 signatures (dont le notaire)

1 marque:Marie Deparis [29]

------------------

Notes :

[1] Pour ce texte assez long, je n’ai pas respecté les lignes de l’original afin d’en faciliter la lecture. Des notes assez nombreuses explicitent le vocabulaire employé.

[2] Inhumé le 31/10/1700

[3] sans doute le plateau carré ou rectangulaire, par opposition à table ronde ?

[4] lessive

[5] landier

[6] vient de plomb, désigne sans doute une balance

[7] tasse

[8] tonneau

[9] ou poinçon,mesure de liquide d’environ 230 litres

[10] un croc à fumier pour le tirer hors de l’étable

[11] grand sac de grosse toile

[12] probablement un instrument à broyer le lin

[13] mesure de liquide valant de 400 à 600 litres

[14] poutres sur lesquelles on pose les tonneaux pour les isoler du sol

[15] caudelée : restes de laitages, conservés dans une barrique, pour faire de la soupe. Dict L. Dubois

[16] pour chanvre en patois normand

[17] génisson : veau mâle

[18] tardive

[19] État, situation

[20] Ce contrat ne se trouve pas dans les liasses de ces notaires qui nous sont parvenues.

[21] les liasses de ces notaires n’ont pas été conservées.

[22] les liasses de ces notaires n’ont pas été conservées.

[23] Notariat de la Ferrière AD61 4E31/21 sur geneanet

[24] Notariat de la Ferrière AD61 4E31/22/2 sur geneanet

[25] Contrat non trouvé.

[26] Contrat non trouvé.

[27] Contrat non cherché.

[28] il semble y avoir une erreur de 10 sols

[29] AD61 4E76/1/9 sur geneanet