Vous êtes ici : Accueil > Humeurs > 1654 Contrat d’apprentissage du métier de "tireur d’estain" à Sept-Forges.
Par : dozeville
Publié : 26 mai

1654 Contrat d’apprentissage du métier de "tireur d’estain" à Sept-Forges.

Mais quel est donc ce métier ?

Les clauses du contrat :
- Durée : un an
- Nature : enseigner le métier et nourrir l’apprenti
- Coût : 35 livres
- Rupture : en cas de maladie de plus de quinze jours

Le neufiesme jour de janvier l’an mil

six centz cinquante et quatre, après

midy au tabellionage de Sept-Forges

par devant les tabellions royaux

soubzignéz tesmoings


Accord a esté présentement faict entre

chacuns de Jullien Duboys, sieur du printemps,

maître tireur d’estain1 et escardeur demeurant en la

parroisse de Niort2, d’une part, et Roberd

Leudière filz feu François de la parroisse de Sept-Forges,

résultant de ce que ledict Duboys s’est

submins et obligé norir, enseigner et montrer

audict Roberd Leudière, durand un an à

commenser le quinzième jour du présent moys et

an et finir à pareil jour son dict mestier de

tireur d’estain et escardeur de laine comme

il est acoustumé et en tel cas requis.

Ce faict au moyen et parce que ledict

Roberd Leudière ensemble Chrispofle Dutertre

sieur du lieu, son beau-frère, se sont

soliderement obligéz payer audict Duboys

la somme de trente cinq livres

tournoiz à trois termes esgaux : le premier

desquelz sera unze livres treze soubz

quatre deniers tournoiz dans le premier lendy

de caresme prochain venant, pareille somme

dans la toussainct et aultre pareille

somme dans noël, le tout prochainement

venant. Et en cas qu’il intervienne maladie

de plus longt temps que de quinze jours

durand audict Robert Leudière, ledict Duboys

ne sera tenu le garder ny faire médicamenter

médicamenter et d’autant que le profit dudict

mestier ne vient3 auchunement au bénéfice

dudict Dutertre ains4 à celluy dudict Leudière.

Icelluy Dutertre en sera par ledict

Leudière acquitté cy bien et à temps,

qu’il n’en sera auchunement recherché sans

que la présente clause empesche la

solidité envers ledict xxxx Duboys.

Et en ces termes d’acord, lecture faicte en

tesmoing de quoy et cetera. Présentz : Jehan

Juard, sieur de le rivière, demeurant à présent à

Sept-Forges et Joseph Fourneau de Saint-

Denys, tesmoings. Raturé deux mots nuls.5


le merc dudict Duboys


Signent :


Rober Leudière

Dutertre

J. Juard

J. Fourneau

J Challiere, tabellion

Raoulx, tabellion


Notes :

1Attention, il ne s’agit pas du métal !

Estain : laine peignée et destinée à former la chaîne du drap (Dictionnaire de l’ancienne langue française de F Godefroy). Dans ce texte, le métier est double : escardeur (cardeur) de laine et tireur d’estain. Ce qui confirme qu’il s’agit bien de laine et non de métal.

2Niort-la-Fontaine (Mayenne)

3Lecture incertaine

4mais

5AD61 4E271/19/1 (registre sur geneanet)