Vous êtes ici : Accueil > Petites histoires d’outre temps > La roue d’enfer
Par : dozeville
Publié : 17 mars 2012

La roue d’enfer

St Martin de Mauvaisville

Beaucoup de nos ancêtres, ne sachant lire, avaient des images pour leur expliquer le monde.

Ainsi dans une petite église de campagne, celle de St Martin des Champs (Mauvaisville), rattachée à la ville d’Argentan, se trouvent, plus ou moins superposées, de nombreuses fresques, certaines très anciennes.

Les sujets en sont pour la plupart religieux. Pourtant l’un des panneaux, de facture relativement moderne par rapport à la plupart des autres, étonne :

JPEG - 84.6 ko
L’ensemble de la fresque

L’état du mur permet de distinguer deux roues sur lesquelles sont liés ce qui semble être des corps humains.

Ci-dessous, d’abord la roue de gauche, puis celle de droite en gris (pour mieux distinguer le sujet).

Voilà ce que le visiteur curieux peut découvrir lors d’une visite. [1]

Quel est le sens de cela ?

Pour le comprendre, je vous propose un détour par la Bibliothèque nationale : Le grant kalendrier et compost des bergiers publié par Nicolas Lerouge -1529

Lazare, ressuscité, raconte son périple de quatre jours au royaume des morts :

"Premièrement, dist le Lazare, j’ai vu des roues en enfer très hautes en une montagne situées,

en la manière de moulins continuellement en grande impétuosité, tournantes, lesquelles roues

avaient crampons de fer où étaient les orgueilleux et orgueilleuses pendus et attachés"

La symbolique est la suivante : l’orgueilleux est puni en passant continuellement du sommet au plus bas. Il n’y a pas de différence entre lui et la roue... et les corps, asexués, ne sont pas des corps mais des âmes.

 [2]

Notes

[1] Le lieu abrite toujours une activité religieuse, il est rarement ouvert (notamment lors de la journée du patrimoine).

[2] Le lecteur intéressé par le sujet aura intérêt à lire l’article de M. Hervé Poidvin AUTOUR DE LA PESEE DES AMES même si le sujet (les graffiti du chateau de Loches) peut paraitre éloigné de celui-ci.

Sur Argentan et ses monuments, on verra le site officiel de la ville.