Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Vie quotidienne > 1736 "Licenciement" du sacriste de Loré (pour conduite immorale, (...)
Par : dozeville
Publié : 19 décembre 2015

1736 "Licenciement" du sacriste de Loré (pour conduite immorale, incompatible avec sa fonction ?)

La lecture attentive des actes paroissiaux est bien souvent répétitive, mais chaque mot compte et laisse parfois entrevoir un petit drame paroissial.

Ainsi de "cy-devant" dans l’acte (banal) de baptême d’un enfant "naturel" qui suit [1] :

Le dixième jour de mars mil sept cents trente six

nous a été présenté à la grande porte de l’église, une

petitte fille par Marie Lefoullon, veuve de funt Pierre

Cheneau, sage-femme, qui nous a dit et déclaré, présence

de Jacques Dugrossi et Adrien Broc, tesmoings à ce

appelez, que cette fille étoit née du jour précédent

de Jeanne Chauvière, fille de Jean Chauvière et de

Jeanne Goussin, ses père et mère, laquelle luy a déclaré

dans les couches et assuré que l’enfant né d’elle, étoit

des œuvres de Jean Dubois, cy devant sacriste [2], ce que

ladite Jeanne Chauvière avoit déjà déclaré,

présence de nous, Henry Coignard, prêtre vicaire et de

Maitre Pierre Dutertre, prêtre, curé, doyen de Passais

au Mainne, où elle vint nous trouver en la sacristie,

accompagnée de Renée Chauvière, sa sœur. Et le sieur

Curé, après l’avoir exhortée de dire vérité devant le

Saint Sacrement, elle protesta et nous confirma être

enceinte des œuvres de Jean Dubois, sacriste [3]. Laquelle

fille a été baptisée par nous vicaire sousigné

ce même jour er an que dessus, a été nommée Jeanne

par Louis Renault et Renée Chauvière, ses parrein et

mareinne qui ont marqué ne sachant signer.

Présence de nous et autres cy après sousignés.


Notes

[1] AD61 Loré AC235/2 vue 123

[2] sacristain

[3] Seul le changement de statut indique qu’il s’est passé quelque chose après la première déclaration faite dans des conditions assez exceptionnelles (devant le Saint Sacrement...)