Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > vers 1590-1650 Jean Bodo, peintre argentanais
Par : dozeville
Publié : 14 mars 2015

vers 1590-1650 Jean Bodo, peintre argentanais

BEAUTÉ DIVINE tel est le titre de l’exposition qui se tient au Musée de Normandie, exposition que je vous engage vivement à visiter.

C’est l’occasion de se souvenir d’un peintre argentanais dont je ne connais aucun tableau mais qui est bien attesté dans les registres notariaux d’Argentan (1628) et les cahiers de comptes de l’abbaye de Silly-en-Gouffern (1623 & 1626).


***


La commande de l’abbesse d’Almenesches


***


Dudit mardy premier jour d’aoust mil six centz

vingt huit apprès midy au monastaire Saint Benoist

de Notre Dame d’Argentan


Fut présent Jean Bodo1, maître paintre, bourgeois d’Argentan

lequel s’est submis et obligé envers vénérable

et religieuse personne sœur Louize de Rouxel de

Médavid, abbesse d’Almenesches et du monastaire

Saint Benoist de Nostre Dame d’Argentan, membre

dépendant de ladite abbaie, de faire et construire tout

de neuf sur le principal ostel de l’églize dudit

monastaire Saint Benoist un grand tableau

sur coetil2 qui sera de quinze pieds de hauteur

et de dix pieds de largeur comprins la chasse3

avec un couronnement de bois taillé en

bosse enrichi d’or ducat4 et le fond minime5

de ladite chasse enrichit de six fillets d’or et de

quatre chérubins de bois doré avec quatre

morescques6 d’un pied de long dorés d’or et quatre

autres petittes morescques au millieu de la

chasse de chascun demy pied et outre de dorer

le tabernacle, le tout d’or bruny et or à huille

avec la contre table enrichir les ornemens

et architecture l’or et le fond minime comprins

les marches qui portent ledit tabernacle enrichy de

morescques d’or et le fond minime, plus faire deux

petits tableaux à mettre sur les coelluces7

avec leurs chasses enrichies de fillets et

morescques d’or convenables à ladite grande

chasse plus les deux auvalles8 de la contre

table, deux visages ou petits tableaux9 telz

que laditte dame trouvera estre convenables

et aux deux costés des deux images de

Nostre Dame et Saint Benoist faire

des architectures en platte peinture, le

tout à huille avec ung dessin sur de la

toelle de quinze piedz de long et six

pieds et demy de large dans lequel sera

représenté un solleil et plusieurs anges au

tour dudit solleil et le tout suivant le

dessain10 qui a esté paraphé de laditte dame et

lequel est demeuré entre les mains dudit

Bodo, toute laquelle besoine11 ledit Bodo s’est

obligé faire et rendre preste dedans un

an du jour d’huy, à peine de tous despens, dommages

et intérests. Et fut ce fait moiennant la

some de huit centz livres tournois que la ditte

dame s’est obligé paier audit Bodo, delaquelle

some, il a confessé en avoir receu par advance

la some de cinq centz livres et deux

pistolles de vin et l’outreplus montant

trois centz livres paiable à scavoir cent

cinquante livres à Pasques prochaines et

le reste à la fin et comme la besoine se

parachevera. Dans lequel tableau

seront apposées les armes du feu sieur de

Vigneral et de la dame de Vigneral son

espouse suivant le contrat que laditte dame

de Vigneral a fait avec laditte dame abbesse

et lequel tableau sera paié........ au dernier12

A l’entretien de quoy, ledit Bodo s’est obligé

par corps et biens renonsant à tout ordre

de division et de discution13 et de la part de laditte dame

elle oblige tous les biens de laditte abbaie. Présence

Gilles Courcereel et Ollivier Bissy d’Argentan, tesmoings.

La minutte signée suivant l’ordonnanse


En marge


Le présent contract

refait pour laditte

dame d’Almenesches

vertu d’un mandement

par elle obtenu le jour

d’hier de Messire Jacques

Dufour escuier sieur de

Saucey Lieutenant etc

néanmoins l’absence

de Jean Bodo quy desnonce

ledit mandement attaché

avec ledit contract qui

a esté rendu à Thomas

Corbin, procureur de

laditte dame le lundy XVe jour

d’avril six centz trente14


JPEG - 168.7 ko
un tableau de l’exposition
article de Ouest-France du 7/3/2015

***


La commande de l’abbaye de Silly en Gouffern


***


Extrait des registres des comptes de l’abbaye


Le 28 septembre 1623

Item le mesme jour a esté passé accord avec

Me Jean Bodo, peintre, demeurant à Argentan,

pour la fasson d’un tableau avec lea enrichissemens

contenus dans le dit accord et pour la fasson

dudit accord, VIII sous (8)


----

le 4 octobre 1623

Item baillé à Me Jean Bodo, peintre, sur

l’aleu fait avec luy pour un tableau XXX livres tournois (30)



-----

1624

Le premier jour de janvier baillé à Me

Jean Bodo, peintre, à déduire sur son alleu XXXVII livres tournois (37)


------

le 15 avril 1624

Item baillé à Me Bodo, peintre, à déduire sur ce qui luy est

deub pour la façon du tableau XXX livres tournois (30)


----

10 mai 1624

Le vendredi dix dudit mois baillé à Me Jean

Bodo, peintre, sur son alleu CXX livres tournois (120)


---

14 août 1624

Le mercredy quatorzième dudit moys baillé à Me Jean

Bodo, peintre, pour le reste de son alleu ensemble

pour récompense de ce qu’il a fait d’extraordinaire CLV livres tournois (155)

JPEG - 25.1 ko
Cahier de comptes de l’abbaye de Silly en Gouffern


---

item donné à son frère qui luy a broyé ses

couleurs et assisté à faire ladite besongne III livres tournois IIII sols (3 livres et 4 sous)15



S’ajoute un autre travail


le 11 avril 1626

Le sammedy unziesme dudit mois baillé à Bodo suivant

l’accord à luy fait pour dorer plusieurs choses

à l’autel XXX livres tournois16


JPEG - 438.1 ko
Naissance de St Jean-Baptiste - Loucé - 17e siècle
Juste pour rêver de l’extraordinaire tableau de Jean Bodo (mais ce n’est pas de lui)
Tableau exposé au musée de Normandie.




Notes

_________

1 Ce personnage est mentionné trois fois dans les BMS de St Germain pour les naissances de Marie en 1615, Anne en 1617 et Jean en 1625. Dans l’acte de baptême d’Anne il est qualifié de ’peintre’. Sa femme se nomme Jacqueline Goupil.

2 Le coutil est une toile faite de fil de chanvre ou de lin, souvent mélangée de coton, lissée et serrée.

3 cadre

4 Il pourrait s’agir d’or espagnol, l’or des Amériques contenait du cuivre ce qui lui donnait une couleur plus rouge que l’or normal

5 De couleur brun marron, comme l’habit des moines de l’ordre des Minimes

6 Motif décoratif peint ou gravé à la manière des anciens mores d’Espagne qui consiste en rameaux accompagnés de feuillages, sans ordre et sans assujettissement à l’imitation de la nature (d’apr. Littré). Les Turcs ne souffrent point de figures dans leurs peintures, et n’ont que des moresques et des arabesques (Ac.1798-1878).

7 Ce mot est transcrit comme je le lis mais je ne le comprends pas ! – quelques mots incertains sont ici soulignés en rouge.

8 ovales

9 Lecture incertaine

10 Dans son livre « Saint-Germain d’Argentan, histoire d’une paroisse catholique » l’abbé E. Laurent affirme que le sujet en est l’assomption de la Vierge, mais je n’ai rien trouvé à ce sujet.

11 besogne

12 Lecture incomplète et incertaine

13 Passage peu lisible, mais c’est la formulation juridique habituelle – sans garantie -

15 Au total le tableau aura coûté 375 livres 12 sous

Pour se faire une idée, dans les mêmes registres on trouve :

- 4 poulets 10 sous

- 5 journées de travail non spécifié 25 sous

- 4 jours de jardinier 16 sous

- 3 journées de tailleur 12 sous

- un aller retour à Caen (avec la bête) 34 sous et 2 deniers


16 AD61 H1169 et 1170

Répondre à cet article

1 Message

  • vers 1590-1650 Jean Bodo, peintre argentanais

    Mars 2015, par dozeville

    J’ajoute à ce texte qu’au XVIIe siècle au moins, une chapelle de l’église St Germain, celle de St Luc, était destinée à la confrérie des peintres.
    Sur l’autel, "on voyait dans un tableau de St Luc faisant le portrait de la Sainte-Vierge" (d’après l’abbé de Courteilles).
    Ce Jean Bodo n’était donc pas un cas isolé, mais de quelle importance était cette confrérie ?

    Répondre à ce message