Vous êtes ici : Accueil > Pratique > Petit vocabulaire
Par : dozeville
Publié : 19 février 2012

Petit vocabulaire

Pour comprendre les contrats de mariage

affidé, affidée = fiancé, fiancée

atrousselée = munie d’un trousseau

1638 Messei

bête bergine = brebis

blin = mâle (souvent bêlier)

bon et suffisant = à la bonne mesure (un coffre, un lit, un trousseau )

castalogne = couverture de laine originaire de catalogne

compatir = s’accorder, vivre avec (3e sens du Littré)

de libre condition = majeur (ici), n’ayant pas besoin de l’autorisation de quiconque pour se marier

selon sa condition = selon son statut social (exemple une robe selon sa condition)

pers = couleur entre le bleu et le vert

en glose = mot rajouté en interligne, il est repris en fin de contrat après cette expression.

hoir = héritier

pactions =(pa-ksion ; en vers, de trois syllabes) s. f. Terme vieilli. Action de faire un pacte, une convention. Plût à Dieu qu’il ne fallût ni sceaux ni signes pour l’assurance de ces pactions, et que la conscience et la foi en fussent les seules dépositaires ! MALH. le Traité des bienf. de Sénèque, III, 15. L’injure d’une paix à la fraude enchaînée, Les dures pactions d’un royal hyménée, CORN. les Victoires du roi. Avec eux avant vous nos pactions sont faites ; Sous les lois de l’hymen ils nous donnent leur foi, TH. CORN. Circé, I, 7. (extrait du Littré)

sousagé = mineur (enfant)

viduité = droit d’usufruit du mari sur les biens de sa femme

mentions honorifiques :

Homme :

- honnête homme - noble homme (ne signifie pas la noblesse) - Ecuyer et Chevalier, titres militaires attestant la noblesse - Messire désigne un noble ou parfois un prêtre - Maitre peut désigner un prêtre, un chirurgien, un notaire.... - Vénérable (et discrète) personne désigne un prêtre

Femmes

- honnête femme - damoiselle ( femme ...de 7 à 77 ans , célibataire, mariée, mère, veuve....) noble le plus souvent. - Dame (femme noble d’un certain rang)

expressions

"....selon la maison d’où elle part à celle où elle va...." souvent avec attrouselée

" ... pour tout et teles parts que la dite fille pouvoit espérer aux successions de ses ditz père et mère..."

le don pécuniel remplace l’héritage esperer au lieu du mot "espérer" on trouve aussi "prétendre"

"... se sont entre donnés la foi de mariage et promis s’entre espouser l’un l’autre à la première semonce et réquisition .. l’un de l’autre..."

1652 Messei

".... le dit Delauné a promis de prendre et épouser ladite Gauquelin avec ses droits, noms, raisons et actions aux successions de ses père et mère..." (c’està dire avec ses droits d’héritages, il n’y a pas alors de don pécuniel)

1676 Messei