Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1657 Bail de four à chaux à Montmerrei
Par : dozeville
Publié : 22 mai 2014

1657 Bail de four à chaux à Montmerrei

On peut voir dans ce texte l’esquisse d’une exploitation rationnelle de la forêt à XVIIe siècle :
- le bois à peler : récupération des écorces pour les moulins à tan (et peut-être des beaux troncs comme bois d’œuvre)
- le bois propre à faire le charbon : grosses branches, troncs transformés en bûches (utilisé dans les forges et les verreries)
- le menu bois propre à faire les fagots pour, comme ici, fabriquer de la chaux ou plus simplement pour le chauffage domestique.

JPEG - 180.4 ko
Situé tout au bord de la route mais bien caché derrière une haie, on trouve encore les vestiges d’un four à chaux à Montmerrei tout près des étangs de Blanchelande. Il semble dater du XIXe siècle donc plus récent que ceux qui font l’objet de ce bail.

Du XXVIme novembre mil six cents cinquante et sept

au midy


Fut présent Mr Pierre Lemière, sieur

des Pallières, conseiller du Roy, receveur des deniers communs

patrimoniaux et octroy d’Argentan, agen de révérend

père moine Messire François Rouxel de Médavy,

par permition divine, evesque de Sées, conseiller du

Roy en tous ses conseils, abbé commandateire des

abbayes de Cormeilles et St André, seingneur

de Paynthieuvre, la quatorzainne de Mortrée

et fief commun1, lequel en sadicte quallitté a baillé

à tiltre de ferme, prix et loyer d’argen pour le temps

et terme de six ans commensant au premier jour

de janvier prochain venant \et finissant à pareil jour et terme/ à Pierre Chesnel

sieur de Bois Pastin, marchant, bourgeois d’Argentan,

presen preneur et acceptant, savoir est : les deux

fourneaux à fere chaux, la halle et cave d’iceulx

avec le droit de fere tirer de la pierre aux quarrières

desdictz fourneaux durant le présent bail pour en fere

fere de la chaux, le tout assis en la paroisse de

Monmesre2 dépendant de ladite seingnurice de la quatorzainne

parce que durant le présent, il ne sera faict ny construict

dans ladicte seingnurice auqunes auttres fourneaux

à fere chaux. Outtre a baillé durant le temps \tout le dessoubz/ des bois

propres à fere des bourés3 qui se trouveront4 aux Venthes

du Ballet5 qui seront exploitées par le Maitre de Forges

dudict seigneur et le sieur du Parc Boulley qui ont traictté

des escorches et bois à charbon d’icelles, dans lesquelles

bourrés ne poura estre employé auqun bois propre

à fere charbon ny à fere peller. Plus le dessoubz et bois

à bourrée à user comme dessus de vingt et cinq

arpens de bois par chacqun an à prendre dans les

Bois Levesque, et en cas que ledict seingeur voulleust

différer à fere coupper lesdictz bois, luy sera loysible

de bailler audict preneur à drue6 estimation des bois

à la proportion pour fere pareil nombre de bourrés

dans les Vaux Levesque au lieu que désirera

ledict seingneur. A la charge aucy par ledict preneur

de bailler la chaux qui sera néséssere pour les bastimens

dudict seigneur seullement à six livres le tonneau

prinse auxdictz fourneaux. Ce faict en outtre

moyennant le prix et somme de douze centz

soixante et quinze livres par chacqun an

que ledict preneur est obligé de payer audict seingneur

à quatre termes quartiers de chacqunne année.

Premier quartier commençant à Pasques prochain

venant, le segond à la St Jean Baptiste, le troisiesme à la

St Michel et le quatriesme à Nouel ensuivant

et ainsy d’an en an et de quartiers en quartiers jusque

enfin dudict bail. Délivrera une grosse du présen

touttefois et quanttes audict seingneur et paira

ung soubt pour livre de la dite somme une fois paiée

tottefois et quanntes. En cas qu’il demeure

des amats de bourrés qui sont encor de présent

auxdictz fourneaux à exploitter qui apartiennt audict

seingneur, le preneur les prendra à drue estimation

Les sendres et menues chaux qui sont de present

aux dictz fourneaux demeurent7 au profit dudict

seingneur parce que seux qui seront faicttes

durant le présent bail seront audict preneur.

Lequel preneur sera subject rendre lesdictzfourneaux

et maisons d’yceulx en bonne et drue réparation

comme luy auront esté baillé suivant le procès

verbal qui en sera dressé à quoy fere et tenir

ledict sieur des Pallières pour ledict seingneur a obligé

tous les biens dudict seingneur et ledict preneur tous

les biens. Présence de Jean Sennegon sieur de l’Isle

et de Brice le Myere sieur de Ronbuisson tesmoins8

JPEG - 76.4 ko
Le même four vu du dessus.

--------------------------------
Notes

2 Montmerrei

3 La bourrée est le mot local qui désigne les fagots. Le preneur ne peut donc utiliser que le menu bois.

4 Lecture incertaine

5 Les ventes du Ballet, les Bois Lévesque et les Vaux Levesque sont des extensions du massif de l’actuelle forêt d’Ecouves

6 Ce mot utilisé 3 fois dans ce texte est de lecture incertaine. Il a le sens de ’correcte’.

7 Lecture incertaine (demuret ?)

8 AD61 4E108/44 (vue 40)