Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1749 Réfugiée à la Haute-Chapelle "pour éviter l’animosité que ses parens ont (...)
Par : dozeville
Publié : 18 avril 2014

1749 Réfugiée à la Haute-Chapelle "pour éviter l’animosité que ses parens ont ... contre elle"

C’est encore l’une de ces multiples déclarations de grossesses qui parsèment les registres paroissiaux.

Elle a le mérite d’expliciter la démarche normale à suivre en pareil cas.

Elle pose également les problèmes suivants :
- l’anonymat du géniteur (qui semble toucher la famille)
- l’entretien du futur enfant (question qui mobilise toujours les intervenants dans une telle situation).

Le sixième jour de février mil sept cent quarante neuf

devant nous Jean de St Ellier curé de la Haute Chapelle, doyen

rural de Passais en Normandie et official au Mans au siège

de Domfront


S’est présentée Marie Le Livre Lièvre agée de vingt

deux à vingt trois ans, originaire de la parroisse de

Lonlay l’Abbaye, fille de feu Jean et d’Anne

Hervieu, laquelle se trouveroit enceinte d’environ six

mois qui, pour éviter l’animosité que ses parens ont connu

contre elle, se seroit réfugiée en notre ditte parroisse

et désirant satisfaire aux ordonnances du roy concernans

les filles qui se trouvent grosses auroit tenté de se rendre

au greffe de baillage de Domfront pour y passer sa déclaration

de sa grossesse, n’auroit pu y arriver tant à cause des

inondations que de sa mauvaise santé, nous auroit requis

de recevoir sa déclaration qu’elle prétend faire de sa grossesse,

nous déclarans que si nous ne la recevions pas, lui étant

impossible d’aller la faire devant le juge royal à Domfront

nous l’exposerions mal à propos à subir toute la rigueur

de la loy si par malheur il arrivoit mal à l’enfant dont

elle est enceinte. Pour à quoy obvier1, nous avons consenti de

recevoir et de porter sur nos registres de baptesmes la déclaration

de ladite Marie Lelievre qui enquise si il est vrai quelle

soit véritablement enceinte d’un enfans, elle nous a déclaré

quelle étoit véritablement enceinte. Enquise depuis quel tems

elle se croioit enceinte, elle nous a dit qu’elle croyoit être

enceinte depuis environ six mois. Enquise des œuvres de qui

elle étoit enceinte, a répondu qu’elle ne vouloit et pouvoit

pour raisons à elle connues en dire le nom ny surnom et

qu’elle se chargeoit de faire bonne et sur garde dudit enfans, de

le nourrir et l’élever chrétiennement, dont nous l’avons aussi

chargée attendu qu’elle n’a point voulu nommer son

complisse. Fait et aresté ce dit jour et an que dessus. Un mot

rayé nul approuvé. Et ce es présences de Guillaume Heuzé

maitre Masson de ladite parroisse de Lonlay et de Jullien

Pottier la noë de la parroisse de la Haute Chapelle tesmoins

et à l’adjonction de maître Michel Cousin ptre, notre

vicaire que nous avons pris pour notre greffier en cette partie

soussignés. Ce que ladite Marie Lelièvre a marqué après

avoir déclaré ne scavoir signer sur ce enquise.2


Notes

____________________

1S’opposer, mettre un obstacle

2 La Haute Chapelle AD61 EDPT32_24 vue 187 - L’acte de baptême ne semble pas figurer à la Haute Chapelle.