Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1719 Dysenterie à Bellou en Houlme
Par : dozeville
Publié : 18 février 2014

1719 Dysenterie à Bellou en Houlme

Dans la dernière page du registre paroissial de l’année 1719, le curé de Bellou relate ce qui suit :

JPEG - 50.7 ko
Pieter Bruegel le jeune - La peste
(Cliquer sur l’image pour l’agrandir.)

Le lecteur se souviendra que l’année
mil sept cent dix neuf a été une année
non seulement malsaine mais mortelle.
La dysenterie ou le flux de sang a exercé
sa cruauté pendant toute l’année dans ladite
paroisse et l’on a vu plusieurs charettes en même
temps chargées de corps morts autour du
cimetière et presque tous sans cercueil.
L’on a été obligé d’enfoncer les portes des
maisons pour avoir les cadavres [1]. Presque
tous les principaux habitans abandonnèrent
Les vieilles tailles furent données [2] à la fin de
l’année 1719, c’est à dire les tailles des années de
1717, 1718, la capitation et le reste du
dixième denier. [3]

Notes

[1] L’étude des bulletins paroissiaux de Bellou donne une moyenne de 90 décès par an pour ce début de siècle. Cette année-là eurent lieu 236 inhumations.

[2] Cela signifie-t-il que ces impôts furent abandonnés ?

[3] AD61 3E2-040_2 vue 11