Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 22 avril 1589 la bataille des Gauthiers à Commeaux
Par : dozeville
Publié : 25 septembre 2013

22 avril 1589 la bataille des Gauthiers à Commeaux

Au confins du Houlme, sur un rond point d’accès à l’autoroute A88 entre Argentan et Falaise, un panneau routier indique "ZA des Gauthiers".

Qui sont donc ces Gauthiers ?

Certains d’entre eux ont du avoir des descendants, mais qui se souciait de ces gens ?

Cependant, je me souviens de l’émotion de Mr Auguste Beauvais lorsqu’il les évoquait dans les années 90.

JPEG - 38.2 ko
Une révolte en Allemagne au XVIe siècle.

La bataille des Gauthiers a fait plus de 3000 morts le 22 Avril 1589 sur les communes de Nécy, Ronai et Montabard communes limitrophes de Commeaux. C’est le 23 Avril que les 1500 survivants se sont rendus à Commeaux aux troupes royales commandées par le général Duc de Montpensier.

Les Gauthiers étaient dans leur grande majorité des paysans qui, depuis 1584 à La Chapelle Gauthier dans l’Eure, avaient commencé à s’organiser en groupe d’auto-défense pour défendre leurs fermes contre les pillages dont ils étaient victimes de la part de mercenaires à la solde du roy de France Henri III [1]. Ces mercenaires avaient été embauchés pour mater la rebellion de notables extrêmistes catholiques, "les Ligueurs".

Falaise avec son château fort est une place forte des ligueurs, Cossé-Brissac est leur chef.

Le 18 Avril 1589, le siège est mis devant Falaise par les troupes royales du général de Montpensier.

Par l’intermédiaire des ligueurs d’Argentan, Cossé-Brissac obtient l’accord des Gauthiers, beaucoup sont de la région de Gacé, pour attaquer les troupes royales par derrière. Pendant plusieurs jours les Gauthiers se rassemblent à Pierrefitte sur les communes de Nécy et Ronai. Ils sont environ 5000 hommes. Prévenu de ce rassemblement, le Duc de Montpensier, le 22 Avril très tôt le matin, lève le siège de Falaise et encercle les Gauthiers rassemblés à Pierrefitte. La bataille fait rage toute la journée ; les troupes royales sont mieux armées, les Gauthiers, malgré leur courage seront submergés par les troupes royales. Ils laisseront plus de 3000 morts sur les communes de Nécy, Ronai et Montabard ; la cavalerie des ligueurs était à Occagnes, à 4 kilomètres, elle n’est pas intervenue, laissant massacrer les Gauthiers.  [2]

Notes

[1] Leur chef s’appelait Vaumartel, dont le patronyme est bien attesté dans la région de Bellême(61). Il fut tué dans la bataille

[2] (Texte de M. Auguste Beauvais, Maire de Commeaux jusqu’en 2008)