Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1715 Testament d’un boulanger à Tinchebray
Par : dozeville
Publié : 5 février 2013

1715 Testament d’un boulanger à Tinchebray

Ce petit artisan ne roulait pas sur l’or.
Sa femme est décédée et il a 4 enfants.

L’intérêt principal de ce texte est de fournir quelques valeurs : prix d’un cheval, d’un porc, du sarrasin, etc...

JPEG - 70.9 ko
La boulangerie
D’après l’Encyclopédie de Diderot

Le traiziesme jour de novembre l’an mil sept cent quinze
devant nous Philippe Masurier prebtre desservant la paroisse
de notre dame de Tinchebray fut présenté Michel Cailly
lequel au lit malade touttefois sain d’esprit et
d’entendement, après avoir recommandé son âme à Dieu et
avoir reçu les saints sacrements de l’église, a voulu faire son
testament pour mettre ordre à ses affaires temporelles et a
établi pour tuteur de ses enfants sousagés la personne de Jean
Cailly son fils aisné1, ce que ledit Jean Cailly a accepté à ces
conditions qu’il sera libre de renoncer après le décez dudit
Michel Cailly, son père, si faire le veut. Et pour éviter
au frais du répertoire et inventaire qu’il conviendroit faire
après son décez a mis à prix et apprisé tous les meubles
cy après dénommez

Premièrement

Il a déclaré avoir deux chevaux qu’il a apprisé à la somme
de quatre vingt livres cy ........................................80 lt
plus a déclaré avoir cinq porcs qu’il a estimés à la somme de
cinquante livres cy .................................................50 lt
Plus a déclaré avoir viron deux chartées et demye de foin qu’il a estimée à
vingt noeuf livres dix sols cy ..................................29 lt 10 s
Plus a déclaré avoir viron trois cent de genets et quatre de fagots
qu’il a estimés à la somme de quarante livres cy ...40 lt
Plus il a déclaré avoir trois tables et deux més à pétrir qu’il a estimés
à la somme de dix livres cy ........................10 lt
Plus il a estimé ce qu’il a de vesselle à la somme de deux livres
cy ................................................. 2 lt
Plus il a estimé une poile d’érain à la somme de trois livres
cy ................................................. 3 lt
Plus il a estimé un chaudron et une marmitte en fer à quatre
livres dix sols cy ................................. 4 lt 10s
Plus il a estimé un fue de thonneau à cinq livres cy 5 lt
Plus il a estimé un petit coffre une livre cy ...... 1 lt
Plus il a estimé les balances à la somme de deux livres
cy ................................................. 2 lt
Plus il a estimé son habit, veste et culotte à dix livres
cy..................................................10 lt
Plus il a estimé ce qu’il peut avoir de sarrazin à six livres
cy ................................................. 6 lt
Plus s’est trouvé dans le coffre dudit Michel Cailly cinquante deux
livres en argent blanc tant en pièces de soixante dix sols que
menues monnoye lequel il a fait compter aux présences desdits
soussignés cy après cy .............................52 lt
Plus a déclaré qu’il luy étoit du par Anthoine et Pierre Lesueur,
père et fils la somme de dix livres pour l’herbage de deux chevaux
cy .................................................10 lt
Plus a déclaré qu’il luy étoit du par Pierre Chardin sieur des...
la somme de huit livres dix noeufs sols cy ......... 8 lt 19 s
Plus a déclaré qu’il luy étoit du par François Thomas, cabartier, pour du
pain la somme de vingt livres.......................20 lt
Plus a déclaré qu’il luy étoit du par Michel Thomas sieur de la
chesnaye pour du pain qu’il luy a été livré la somme de quatre
livres cy .......................................... 4 lt
Plus a déclaré avoir tant en farine que pain boulangé qu’il a
estimé à la somme de de sept livres dix sols cy .... 7 lt 10 s
Plus a déclaré avoir trois tamis, cinq grandes pouches, deux moyennes,
une poile de fer, un tripier, un trubble, une fourche, une houette
tout vieil, quatre paniers mannequins, une vielle barique, une
vieille selle à cheval, un vieil bas et le tout vieil, tous lesquels meubles
il a estimé à la somme de cinq livres cy ........... 5 lt
Plus a déclaré avoir un coffre de bois de chesne tenant noeuf ou dix
boisseaux et une coitte, un orillier, une vielle couverture de...
rouge et deux rouets, une juppe de ras gris, tous lesquels meubles il a
donnés à Magdelaine sa fille ainée à l’exception d’un des rouets qu’il
laisse à sa jeune fille et il prétend qu’en cas que lesdites filles
ne puissent compatir avec Jean Cailly leur frère, elles emportent
lesdits meubles où bon leur semblera.

Et au regard des autres meubles susdits ils sont demeurés dans la
maison entre les mains de Jean Cailly son fils aîné
du consentement dudit Michel pour en tenir conte à son
frère et sœurs et leur cotte part de l’estimation d’iceux,
préalabblement pris quinze livres à Jean Leconte fils Jean qu’il
a fit luy devoir, plus saize livres huit sols qu’il a dit devoir
à Jean Tariel, plus dix livres pour des fagots à Monsieur de Thoury,
plus quarante huit livres qu’il a dit devoir à Jean Halley les
fontaines, de la parroisse du Teil, plus cent sols à Pierre Briard monnier
de dessous la tour, plus a déclaré devoir à Daniel et Abraham, frères,
Duchemin quatre aulnes de tirtaines, deux aulnes de droguet croisé,
une aulne de revesche. Et ledit Jean Cailly s’est tenu faire faire
répertoire après le décez dudit son père des lettres, écrittures.

Le présent testament luy a été par nous lu et relu mot
après autre à haute et intelligible voix, auquel il a déclaré
ne vouloir rien changer ou adjouter et être sa dernière
volonté. Ce que lesdits Michel et Jean Cailly père et fils
ont signé et marqué aux présences de Me Charles Duchemin,
Me Jacques Lecoq syndic, Jean Yver et Jacques Cailly son frère
et Jean le Perdrieu, témoins, tant de cette parroisse que de celles de
Fresne et Bernière. [1]

Notes

[1] cote AD 61 4E80/235 vue 157 - prochainement en ligne