Vous êtes ici : Accueil > Sur les pas de nos ancêtres... > Chez les Turgot et les De Rotours au Ménil-Gondouin et au Sacq
Par : dozeville
Publié : 3 février 2013

Chez les Turgot et les De Rotours au Ménil-Gondouin et au Sacq

Chaussons nos souliers et au diable les archives de papier !

Durée : environ 1h 15 mn
Chemin : goudronné quasiment plat

JPEG - 201.3 ko
La carte IGN ... suivre les petits cailloux

- Partir du parking de l’église ou de la mairie.

- On ne peut passer près de l’église sans la remarquer : fabuleux décors dus à l’abbé Paisant (1841-1921) [1].
Au retour on pourra tenter d’obtenir la clé au seul et unique bistrot/restaurant de la commune pour visiter l’intérieur tout aussi décoré.

JPEG - 81.5 ko
L’église "parlante" de Ménil Gondouin

- En partant vers Putanges, tourner à droite au premier calvaire. On aperçoit bientôt un mur de granit entourant le lieu-dit "La Cour" ancienne propriété de la famille Turgot qui donna un ministre fameux à Louis XVI.
- Plus loin, sur la droite, se trouve l’antique manoir seigneurial transformé en ferme.
Du chateau, démoli, ne subsiste que deux batiments dont un grand pigeonnier.

JPEG - 254.6 ko
Le vieux manoir seigneurial
Derrière l’arbuste, sur la droite on aperçoit une tour ronde : le pigeonnier.

- En face sur la gauche se trouve le cimetière avec un grand calvaire érigé en 1792.
- Continuer le chemin, au carrefour prendre à droite : on longe toujours le mur d’enceinte de la Cour.


- Continuer toujours tout droit. Sur le parcours on peut remarquer cette "brèche" aux poteaux de granit, pierre omniprésente dans ces paroisses.

- Ce faisant nous quittons le domaine des Turgot pour entrer dans celui des De Rotours situé au Sacq.
A l’entrée nous sommes accueillis par un calvaire portant la date de 1647 sur sa base.
- Dans le village, subsiste l’entrée du manoir presbytéral et une partie de son enceinte toujours en granit. On y lit : MESSIRE M DES ROTOURS SIEUR E PATRON DU SAC A FAIT FAIRE
CETTE GRANGE E P MURAILLE PRESBITERALE POUR PARTICIPER
AUX PRIERES DES SIEURS CURES 1651 [2]
- Encore quelques pas et on arrive dans une cour. Si on le désire, demander la permission de traverser pour aller vers l’ancien château dont seules subsistent les douves. Les pierres (de granit) de ce château auraient servi à construire la mairie de Briouze.
- De là, retourner sur ses pas et reprendre la route.

- De retour, penser à visiter l’église !

Notes

[1] Un article sur ce dernier se trouveici

[2] Cette dernière ligne se trouve sous la face inférieure.