Vous êtes ici : Accueil > Humeurs > Le noble, le curé et le généalogiste
Par : dozeville
Publié : 5 janvier 2013

Le noble, le curé et le généalogiste

Moi, Jean-Pierre Bréard dit Dozeville, à la recherche d’ancêtres ayant pignon sur rue, je dois faire confiance aux écrits des curés de l’ancien régime.

Or la tribu des généalogistes charge tous ces curés des pires maux : ils écrivent mal, se trompent, se font payer, exploitent le peuple, entretiennent l’ignorance, etc...
Bref ils sont chargés de tous les péchés du monde. C’est leur destinée professionnelle sans aucun doute. Pauvres curés, ployant sous les turpitudes de l’ancien régime (et Dieu sait s’il y en eût), ils résident probablement en enfer.
Que voulez-vous, c’est encore professionnel !

Il est curieux de constater qu’un grand nombre de membres de la même tribu recherchent furieusement des ancêtres nobles permettant de remonter, soit-disant, fort loin. Il en est même qui négligent totalement leurs menues branches de laboureurs et autres métayers.
Ici, tout est beau, rutilant, splendide, c’est "Gloire et beauté". Point de souvenirs de corvées, de banalités, de servage. Chacun se voit bien en son château !
Bref, les nobles ne peuvent qu’être logés au paradis !

Eh bien, j’ai moi aussi des ancêtres nobles.

Bigre, quelle nouvelle !

Et (catastrophe ou bénédiction ?) j’en ai même un qui fut à la fois noble et curé :

Georges Turgot

écuyer, seigneur, patron et curé des Tourailles

Un ancêtre que je partage avec beaucoup de monde dans la région !

Je vous invite à lire sa saga chez un de ses nombreux descendants qui est donc mon cousin, Jacky Delafontenelle.

Sa page, au sujet de Georges Turgot commence ainsi :

Il prit au mot les paroles de la Bible :

"Dieu créa l’homme et la femme. Dieu les bénit et leur dit : "Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et sur tout animal qui se meut sur la terre" [1]

Où est-il ? en enfer, au paradis ?

Notes

[1] Genèse I, 27 à 29

Répondre à cet article

1 Message

  • Le noble, le curé et le généalogiste

    Janvier 2013, par Tatiana

    Merci pour ce croustillant billet d’humeur/d’humour.

    J’adore votre portrait au vitriol des curés d’Ancien Régime et j’ai bien ri à votre description de la relation entre les généalogistes et les-dits curés. Je pense toutefois que la vision des généalogistes est plus pratique que politique : bien aimé est le curé qui bien écrit et dans les actes sur ses ouailles fournit moult détails !

    Quant aux candidats à "Gloire et Beauté" version généalogie... Je me réjouis simplement de penser qu’ils ne sont pas si nombreux.

    Au plaisir de vous lire,
    Tatiana
    Entre nous et nos Ancêtres

    Répondre à ce message