Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Vie quotidienne > En guise d’avertissement
Par : dozeville
Publié : 16 février 2012

En guise d’avertissement

Ce site est une manière de faire partager mes recherches dans les différentes séries conservées dans les archives départementales et surtout celles de l’Orne. Chacun des visiteurs visiteurs peut s’inviter sur ce site, y laisser un commentaire et même y écrire un article s’il le souhaite (une inscription est nécessaire). Le visiteur peut se contenter de parcourir les articles.

Le choix des textes est entièrement personnel.

Les transcriptions s’efforcent de respecter les usages en paléographie dans la mesure où ce logiciel ("spip" et son habillage "eva-web") le permet. En particulier, les lettres restituées des abréviations ne sont pas indiquées.

Les relevés

Cette partie du site, sous "expoactes", nécessite une (autre) inscription pour accéder à toutes ses fonctionnalités, inscription qui reste gratuite.

Je livre ici le résultat de toutes mes lectures. Concernant le XVIIe siècle et le notariat, des précautions, un contrôle et une relecture sont nécessaires. La mise à disposition des photos de registres notariaux et des actes de quelques Hautes Justices sur Généanet permettra à chacun de le faire. Ces images sont désormais en accès libre en accord avec les Archives départementales de l’Orne. Cependant, on ne peut plus se procurer les images en les téléchargeant pour respecter le réglement mis en place par le Conseil Général suite à l’offensive d’un site commercial. On pourra tout de même en obtenir en me contactant -au titre de l’entraide personnelle ou associative-, sauf en cas de publication payante qui nécessite un accord avec les AD 61. Quelques "dépouilleurs" ont souhaité publier leurs données avec moi. Qu’ils en soient remerciés. Leur nom ou pseudonyme apparaitra sur les relevés.

Y-a-t-il une bonne manière de faire les relevés ?

Je les livre ici "bruts de décoffrage" sans interprétation, avec mes doutes signalés par ?, ( ) ou ... et mes erreurs involontaires. Une chose est certaine , la bonne manière de s’en servir c’est de lire d’abord l’acte sur le site des ARCHIVES DEPARTEMENTALES concernées (ex 61), ou se rendre aux AD, ou sur geneanet pour le notariat (en attendant les AD). Après, on pourra me critiquer, me vouer aux gémonies et chacun en fera ce qui lui plaira (en citant la source aux AD svp...).