Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1722 Transport de charpente à Banvou
Par : dozeville
Publié : 3 décembre 2012

1722 Transport de charpente à Banvou

Rien ne se perd : on vend des ruines pour récupérer la pierre, le bois, le torchis.

Ici, il s’agit seulement de démonter et remonter la charpente d’un bâtiment. La répartition des tâches est bien précisée. Le charpentier ne fera "que" son travail : pas de manutention, pas de transport des matériaux ...

Devant nous Jean Letard
notaire royal soussigné

Le premier jour d’avril, l’an mil sept
cents vingt deux.

Accord a esté ce jourd’huy fait entre Jacque
Lafontaine, maitre charpentier de la parroisse
de Champsegrey d’une part, et Henry Bonhomme
marchand bourgeois de la Ferrière touchant ce qui
suit : S’est à scavoir que le dit Lafontaine
s’est submis et obligé envers ledit Bonhomme
de luy decendre une charpente contenant vingt
sept pieds ou viron scittuée au village des
Loges, paroisse de Banvou et rétablir icelle
ditte charpente par ledit Lafontaine au lieu
du Mesnil Cloust en laditte parroisse de Banvou
apprès que ledit Bonhomme aura fait transporter
laditte charpente et bois qui sera nécessaire
pour rétablir la ditte charpente audit lieu du
Mesnil Cloust en l’estat, grandeur, largeur,
longueur que laditte charpente se contient et faire
aussy ledit Lafontaine des sablières [1]saillantes,
trois pots [2] , deux contrevents, un sommier ou
deux dans la cave à costé de laditte grange. En outtre
mettra ledit Lafontaine des solles qui seront
nessaires [3] audit bastiment touchant laditte charpente
et farra aussy les chassis de portes nécessaires
audit batiment de quel manière que ledit
Bonhomme le jugera à propos et du costé ou ils
sont par la ditte charpente présentement et tournera
ledit Lafontaine laditte charpente pour, par ledit
Bonhomme faire faire le meur du costé du vend
d’aval ou du costé que ledit Bonhomme le
le jugera à propos en rétablissant laditte
charpente et fera le chevron qu’il fournira outtre
les vies [4] qui seront bons pour mettre quattre
chevrons sous lattis et le tout sans que ledit
Bonhomme soit obligé soit obligé à la decente
de laditte charpente ny levée d’icelle et le tout aux
frais dudit Lafontaine parce que ledit Bonhomme
faira decendre la thuille qui est sur la ditte
charpente quand à présent, à ses frais, et non
audit Lafontaine avec le chevron. Et fut le
présent accord et marché fait entre les partyes
au moyen et parce que ledit Bonhomme sera
aussy submins et obligé pour l’effait que dessus
payer audit Lafontaine la somme de cinquante
livres avec vingt livres de lard, lequel sera
baillé et livré par ledit Bonhomme audit La
Fontaine en commençant ledit travail, lequel
travail sera fait et rendu prest par ledit
Lafontaine audit Bonhomme aux charges et
conditions cy dessus dans la fin du mois
de may prochain parce que ledit Bonhomme luy
fournira de tous matériaux sur ledit lieu que
[ledit Lafontaine se sera obligé que de] [5]
de son travail seullement ainsy qu’il est expliqué
cy dessus. De laquelle somme de cinquante
livres en sera payé par ledit Bonhomme
audit Lafontaine, scavoir la tierce partye en
commenssant ledit travail, l’autre tierce à moittié
d’icceluy et l’autre à la fin dudit travail.
Tel les partyes sont convenues devant nous
et s’obligent pour l’effait des présents tous
leurs biens. Et ce fait et arresté en notre estude
apprès-midy. Aux présences de Jacques Grandguillot et
Thomas Chatisel, bourgois de la Ferrière tesmoings
qui ont avec ledit Bonhomme et nous signé et marqué
dudit Lafontaine pour ne scavoir écrire ny signer
de ce interpellé, suivant l’ordonnance. [6]

JPEG - 36.2 ko
Le pressoir de Lonlay l’Abbaye
Photo d’Alain Pelluet ( voir sur le site en référence)

Notes

[1] Lecture incertaine. Une sablière est une pièce de charpente

[2] pièce de charpente qui supporte les sommiers.

[3] pour nécessaires

[4] peut-être pour "vis".

[5] rajouté en interligne

[6] Voir lacte sur geneanet. Cote AD61 4E31/38/1