Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Malheurs > 1785 Sécheresse à Dompierre
Par : dozeville
Publié : 11 novembre 2012

1785 Sécheresse à Dompierre

Il y a eu cette année une si grande sécheresse
qu’il n’est point tombé d’eau depuis la fin de mars
jusqu’à la fin de juin, de sorte que les fourages ont
étés fort rares. Le foin valoit icy deux sols la livre.
En la Bretagne et l’Anjou, il valoit jusqu’à cinq
sols la livre. Quantité de personnes ont perdu leurs
bestiaux de misère. Il y en a eu beacoup qui les ont
tué pour n’avoir pas le déplaisir de les voir périr de
pauvreté. Le beurre a valu icy et vingt deux sols
la livre et à Paris jusqu’à cinquante sols la livre.
Après la récolte de l’année suivante, la viande a
valu icy dix sols la livre et à Paris vingt sols. Les
bestiaux sont devenus d’une charté extraordi-
naire. Il faut remarquer que la sécheresse étoit
l’année dernière 1785 et que cette remarque a été
écrite sur le présent par erreur [1].  [2]

Notes

[1] cette note figure en effet à la fin de 1786

[2] AD61 Dompierre 1785 vue 59