Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Des travaux et des hommes > 1648 Construire une cheminée à Carrouges
Par : dozeville
Publié : 9 novembre 2012

1648 Construire une cheminée à Carrouges

Le huitième jour de janvier l’an mil six
centz quarante huit à Carouges

Furent présents Jean Le Senechal et Nicollas
Alesandre du mestier de masson de la
parroisse de Sainct Marguerite de Carouges.
Lesquels ont vendu et promist pro livrer
dès le premier jour de mars prochain venant
à Jacque Lebouc Raybondiere présent tant 
est le jambage d’une cheminée avec les
corbeaux et gourges, une gueulle de
four complette [avec le manteau] [1] deulx huiseries garnies de
cieulx d’huis [2] et ce qui en dépend, de mesme
garnie avec un basin de de pierre.
Item une fenestre de grandeur de cinqs
careaux et le toult garny et à livrer
ledit careau aulx Brières de Sainct Margueriite
ou proche d’icelle et rendront ledit
careau prests d’asoir, [3] donc etc. Et ce faict
moyanant le prix et somme de quatorze
livres tournois scavoir payée par ledict
Lebouc auxdicts Lesenechal et Alesandre
présentement. Donc ils ce sont tenus à content.
Et pour le vin de marché la somme de
(blanc) donc ils sont demeurés d’acor
et content, donc etc. Et quand à ce
tenus lesdicts Senechal et Alesandre en
ont obligé corps et biens. Présent Thomas
Gélin et Michel Alesandre tesmoings. Oultre ont
ledicts obligés bailler de la pierre taillée [4]
audict Lebouc pour fere une fenestre au grenier.
Présent lesdicts tesmoings [5] [6]

JPEG - 171.2 ko
Un four à pain à Dompierre
On voit la cheminée au "gable" de la maison.

Le fournil est bâti contre la maison, il est dit "crépion" ou croupion de la maison (comme le croupion des oiseaux).

Notes

[1] en interligne

[2] sans doute la pierre qui joint les deux montants (huisseries ici) au dessus de la porte du four

[3] prêts à poser

[4] mot incertain

[5] Cote : AD61 4E96/37 vue 62 - bientôt en ligne

[6] Transcrit avec l’aide de Denise Nosal que je remercie vivement.