Vous êtes ici : Accueil > Transcriptions de textes > Le mariage > 1708 : Dispense pour "pauvres gens de travail"
Par : dozeville
Publié : 13 février 2012

1708 : Dispense pour "pauvres gens de travail"

Le contrat de mariage motive la dispense

Suivant et conformément a la dispense dont la teneur ensuit François De Nesmond par la grace de Dieu et du Saint Siège apostolique Evesque de Bayeux a tous présents et a venir scavoir faisons qu’ayant veû l’humble requeste a nous presentée par Claude Gallier tellier et Marie Deslandes des paroisses d’Entremonts et de Monsecret de notre diocese contenant qu’ils se seroient recherchez en mariage du consentement de leurs parents et amis et redigé par escript leurs pactions que depuis ayant appris qu’ils estoient parents du troisème degré de consanguinité ils auroient esté conseillé d’avoir recours à nous pour estre dispensés, parce qu’estant pauvres gens de travail, ils ne pourroient faire les frais d’une dispense de Cour de Rome, veû aussy les informations faictes par le sieur Doyen de Condé par laquelle ledit enoncé nous est demeuré constant de l’Authorité Apostolique que nous exercons en cette partie pour trois ans, avons dispensé et dispensons par ces présentes lesdits Gallier et Deslandes dudit empeschement du troisème degré de consanguinité qui est entr’eux et en consequence a eux permis de contracter mariage ensemble suivant les formes du saint concile de Trente et le Rituel de nôtre diocèse déclarant légitime les enfants qui naistront dudit mariage leur enjoignant de donner en aumosne et mains du Sieur Curé d’Entremonts la somme de dix livres qu’il distribura pour les pauvres et ceux de ladite paroisse de Monsecret le vingt octobre 1708  [1]

Notes

[1] AD 61 St Pierre d’Entremont 1685-1724 vue 157