Vous êtes ici : Accueil > Petites histoires d’outre temps > 1620 Les Ruppé, tanneurs, de Dompierre à Meursac
Par : dozeville
Publié : 26 septembre 2012

1620 Les Ruppé, tanneurs, de Dompierre à Meursac

Il était une fois, avant les Ruppé, la famille Furon. Un certain Jehan Furon fut curé de Marans en Saintonge au XVIe siècle. Son frère (non nommé) eut trois fils qui vécurent tous trois en Saintonge. Le premier, Jean, fut docteur en théologie et chapelain de St Pierre de Salles en Marans, le second dont nous ne savons pas le prénom eût un fils Jean Le Jeune qui fut aussi curé de Marans et le troisième fut Mathurin.

Jean le Jeune reçut les biens de son oncle Jean, décédé en 1634. A cette donation sont attachées deux conditions :

- faire une donation conséquentes à Nicolas Furon fils de Charles qui fut le serviteur de son oncle et est encore le sien [1].

- verser une pension de 200 livres par an à son oncle Mathurin.

En 1639, Mathurin souhaite (re)venir à Dompierre. Jean le Jeune l’accompagne et assure la pension sur les fermes qu’il possède à Dompierre et St Bômer... [2]

Or la femme de Pierre Ruppé s’appelle Jeanne Furon...

JPEG - 60.5 ko
L’église de Dompierre

Le 12/1/1620,
Marin Ruppé, fils de Pierre et Jeanne Furon, de Dompierre, signe un contrat de mariage avec Jacqueline Letourneur fille d’honneste homme Toussaint Letourneur Bazellière et Catherine Boulley de Champsegrey.

La "légitime" est de 550 livres [3]. En 1657, Marin Ruppé demeure Brouage.

Deux fils, Julien et Jean, se sont mariés à Meursac (Saintonge [4]). Seul des garçons, Pascal demeure en pays normand où il se marie en 1662.

JPEG - 91.4 ko
l’église de Meursac

Ainsi le 18/11/1666,
Jullien RUPPE fils de feu sieur Marin marchand taneur et honnête femme Jacqueline LETOURNEUR, demeurant aux Epeaux de Meursac, avec Suzanne NICOLLE fille de feu Izaac et Jeanne PICOULLET de Thaims.
Présent pour lui : sieur Jean RUPPE marchand taneur son frère.
Présents pour elle : Nicollas BUCHERYS marchand son beau-père. Sa mère. Elisabeth PICOULLET sa tante. Sieur Moïze BAUDOUIN marchand taneur, François PAIN maître chirurgien son voisin. [5]
Là aussi, la dot est conséquente.

De ce couple naissent au moins deux enfants : Baptiste le 24/11/1667 à Meursac [6] et Suzanne le 22/12/1668.

Le 24/9/1662 a lieu le partage des biens de feu Marin Ruppé à Dompierre :
"Fut présent en sa personne Jean Ruppé,
fils de deffunt Marin, demeurant
en la parroisse de Meursac au bourg des
Espaux, province de Ste onge ainsy
qu’il a dict..."
Dans ce cas, c’est le partage des biens d’un ascendant qui donne la clé de ce "déplacement".  [7]

Cette famille fournit, au XVIIe siècle, d’autres prêtres que l’on retrouve localement mais aussi à Boncé (près de Chartres), à Tours...

La saga n’est pas terminée et devrait réserver de belles surprises.

Retour à la liste des expatriés normands

Notes

[1] donation qui se fera à Dompierre

[2] 14/12/1639 AD61 4E132/18

[3] ce qui représente plus du double de la moyenne des contrats de mariage de cette époque

[4] actuellement en Charentes-Maritime

[5] contrat passé auprès de Jean CHARRON - 3E 55/180 le 18 11 1666

[6] (vue 90)

[7] Article réalisé à partir des recherches de Patrick Renouleau, des dépouillements de Pierre Gastine, des notes de Jean-Claude Ruppé, de celles de Mmes Lefèvren Jeanne et Pépin ainsi que de mes photos réalisées aux AD61 avec leur accord.

Merci à tous