Vous êtes ici : Accueil > Petites histoires d’outre temps > 1776 Feu Charles Guérin, de Landigou, copropriétaire d’une plantation de café (...)
Par : dozeville
Publié : 22 septembre 2012

1776 Feu Charles Guérin, de Landigou, copropriétaire d’une plantation de café à l’Ile St Domingue

Que faire de cet héritage ?

Les parents du défunt délibèrent. (Extraits)

"Se sont volontairement assemblés les parents paternels et maternels des enfans mineurs de Charles Guerin, en son vivant laboureur, et de Jeanne Paildieu, de la paroisse de Landigou ..."

"Il importe essentiellement à l’inthérest desdits mineurs de faire vendre ou liciter au plus tôt la portion qui leur appartient dans une petite habitation d’environ trente deux carreaux de terre établie en cafeirie dans la paroisse de St Michel de Plaisance... isle et côte de Saint Domingue, avec la part à eux afférante dans les nègres, bestiaux, ustansils et revenus de la ditte habitation qu’ils ont en société par égalle portion avec Maitre Marin Guérin, avocat en Parlement, leur oncle, la Dame Heleine Malafrel, veuve en premières noces du Sieur Georges Martin des Pallières, aujourd’hui épouse du sieur des Moutiers, habitant audit quartier de Plaisance et le sieur Bernard Georges Martin des Pallières fils mineur de la dite dame des Moutiers ."

Ils sont d’avis "que le peu d’importance et d’étendue de cette habitation n’en peut permettre ny la division, ny le partage.... que l’habitation se trouve considérablement endettée (par le défaut de moïens des associés).... qu’au vil prix où est tombé le caffé depuis quelques années sans espérance de le voir remonter..."

"Par touttes ces considérations, les dits sieurs parents et amis ont authorisé la ditte Jeanne Paildieu, mère et tutrice des dits mineurs à faire vendre ou liciter [1] la portion d’habitation dont il s’agit..."

JPEG - 102.9 ko
Saint-Domingue vers 1660 : formation des premières habitations à pétun, disposées en étages depuis la mer jusqu’au sommet des montagnes. On remarque la cabane "fourche en terre" identique à celle des Caraïbes et la hutte ronde, elle aussi inspirée des Caraïbes. Gravure tirée d’OEXMELIN, Alexandre-Olivier, Histoire des aventuriers qui se sont signalés dans les Indes avec la vie, les mœurs, les coutumes des habitants de Saint-Domingue, Paris, Le Febvre, 1688.

 [2]

Notes

[1] vendre aux enchères

[2] Haute justice de Durcet AD61 28BP6/6